Appel à contributions: Circulations des objets et des oeuvres asiatiques sur le marché parisien (1789-1814)

Lieu : Salle Vasari, Paris, INHA

Date : 26 mai 2023

Date limite de proposition de communication : 10 décembre 2022

Tout au long du XIXe siècle, des objets et des œuvres asiatiques circulent sur le marché parisien. Fraîchement débarqués via les ports principaux de Marseille et Le Havre ou mis en vente après plusieurs générations passées sur la cheminée d’un hôtel particulier, ils sont vendus, échangés, font l’objet de commentaires et d’études et intègrent parfois les musées. Leur diversité est remarquable : porcelaines, estampes, bronzes, étoffes, livres ou gravures du Japon et d’ailleurs, ils ont pu être produits il y a quelques mois ou quelques siècles.

Suite à la Révolution française, le marché de l’art parisien connaît un nouvel essor. Peu à peu, celui-ci s’organise, en témoigne la loi d’établissement des commissaires-priseurs (1801) et l’importance prise par l’hôtel des ventes Drouot dans la seconde moitié du siècle. Le marché de l’art s’expose également lors des grandes manifestations que sont les Expositions universelles parisiennes (1855, 1867, 1878, 1889, 1900). Les contacts entre la France et l’Asie sont marqués, au XIXe siècle, par les conquêtes coloniales, la présence militaire, et les activités diplomatiques, commerciales et missionnaires françaises sur le continent.

Pour en savoir plus ici


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.