Appel à contributions : Armes, armures et équipements

Lieu : Paris

Dates : 18 mars, 15 avril et 20 mai 2022

Date limite de réponse à l’appel : 31 janvier 2022

Lorsqu’en 1995 le film Braveheart de Mel Gibson sort dans les salles, il rencontre un certain succès qui contribue à la résurgence du nationalisme écossais. Cependant, sur le plan historique, le film laisse à désirer pour ses inexactitudes dans les dates, les événements et les personnages, et pour ses anachronismes. C’est notamment le cas des armes et des costumes : le kilt ne fait son apparition que quelques siècles plus tard. Le cinéma est coutumier des erreurs historiques. Rappelons simplement l’équipement militaire des armées de Saladin dans Kingdom of Heaven de Ridley Scott (2005). Pourtant, les travaux de recherche sur les armes et les armées ne manquent pas. Certains historiens, à l’instar de Claude Gaier ou de David Nicolle, sont spécialisés dans l’étude des armes. L’archéologie donne lieu à des travaux intéressants sur le costume militaire et le poids des armes, la résistance des heaumes, la taille des boucliers, le coloris des tuniques. La fabrication de ces divers éléments, les évolutions techniques et les changements morphologiques sont aussi passés au crible. Enfin, la monture, élément de l’équipement de certains combattants, donne lieu à une production scientifique importante.

Pour en savoir plus, ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.