Appel à contributions : “Mémoire(s)”

Revue « Quêtes littéraires », nº 12, 2022.

Date limite de réponse à l’appel : 1er juin 2022.

Personnifiée par la Titanide grecque Mnémosyne, la mémoire est étroitement liée à l’acte poétique depuis l’Antiquité. Pour Hésiode, elle est la mère des neuf Muses conçues avec le divin Zeus, Pausanias la compte parmi les trois Muses les plus anciennes sous le nom de Mnémé, tandis que Cicéron la fait jouer dans un quartet de sœurs sous le nom de Mélété. Mais quel que soit son statut dans le royaume de l’Olympe ou chez les écrivains grecs et romains, on lui doit les mots et le langage ainsi que la création poétique. Il y a donc une certaine légitimité à s’interroger, suite aux Anciens, sur le statut, la fonction et le rôle de la mémoire dans un champ littéraire que nous limiterons, pour le besoin de cet appel, aux littératures française et francophone.

Pour plus de renseignements, ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.