Appel à contribution – Amoriaux médiévaux

Lieu : Bibliothèque nationale du Luxembourg

Dates : 4-5 décembre 2023

Date limite pour soumettre une contribution : 30 juin 2023

Dans le cadre d’un cycle de manifestations organisées pour rendre hommage au Docteur Jean-Claude Loutsch et valoriser l’arrivée de sa riche collection d’imprimés et de manuscrits dans les fonds de la Bibliothèque nationale du Luxembourg, les journées d’études organisées en son sein les 4 et 5 décembre 2023 invitent à porter de nouveaux regards sur les armoriaux médiévaux.

En 1994, le colloque de Paris avait, entre autres, largement ouvert la notion d’armorial. Presque 30 ans après, il s’agira de rouvrir le dossier pour établir un bilan des dernières recherches et proposer de nouvelles perspectives. Cet état des lieux concerne non seulement les récentes éditions d’armoriaux, mais aussi et surtout, la mise en ligne de nombreux documents originaux numérisés par les différentes institutions de conservation. À l’heure du développement des Humanités numériques qui ouvrent des nouvelles voies pour l’analyse des écritures anciennes comme des images, il conviendrait sans doute d’essayer de mieux articuler les résultats des éditions « anciennes » avec les possibilités offertes par les numérisations de sources brutes.

Il faudrait également chercher à (re)définir une méthode de valorisation de l’armorial (rouleau ou codex) dans les perspectives de l’héraldique nouvelle. La confrontation des approches sociales, culturelles et numériques permettra d’analyser le phénomène de la production des armoriaux dans le sens strict du terme, mais aussi leurs caractéristiques, fonctions et finalités en élargissant la définition retenue en 1994.

Les notions d’intermédialité et d’intericonicité seront mises en œuvre pour appréhender la performativité de l’armorial dans la société du Moyen Âge. Dans ce but, les historiens de l’art, les codicologues et les spécialistes de la littérature sont également sollicités aux côtés des héraldistes. L’interaction entre les armoriaux en parchemin ou papier et les collections d’armoiries rassemblées sur d’autres supports doivent être prises en compte. Quel fut notamment l’impact réel des très nombreuses armoiries regroupées dans les armoriaux dans la vie quotidienne des hommes du Moyen Âge ? Quel était finalement le niveau de leurs connaissances, de leurs compétences héraldiques ?

L’espace concerné est celui de l’occident chrétien médiéval, des royaumes de la péninsule ibérique aux confins de la Pologne et de la Hongrie, de la Scandinavie à la Sicile.

L’ouverture diachronique permettra d’interroger et de scruter les armoriaux sous plusieurs angles. La question de leurs auteurs, de leurs sources, de leurs diffusions et de leurs impacts sera prise en compte à partir de leurs premières apparitions (XIIIe siècle) jusqu’au milieu du XVIe siècle. Les journées d’études intègreront également le regard porté par les érudits des siècles suivants (jusqu’au XIXe siècle). Quelle fut la place de ces documents dans leurs bibliothèques ? Pourquoi prirent-ils la peine de les copier et/ou de les compiler ? A quelles fins savantes, généalogiques, politiques ou autres furent-ils utilisés ?

Les propositions d’intervention en français ou en anglais, argumentées (environ 5000 signes espaces compris) et accompagnées d’un bref CV devront parvenir avant le 30 juin 2023 à Jean-Christophe Blanchard (jean-christophe.blanchard@univ-lorraine.fr).

Plus d’information ici



Citer ce billet
camillepaccou (2023, 23 février). Appel à contribution – Amoriaux médiévaux. AJCH. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ax8q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.