Appel à communication – « Exemplaire », « didactique »… et pourquoi pas « littéraire » ? Vers une ouverture de la définition du « littéraire » du Moyen âge au XVIIIe siècle

Lieu : Genève, Suisse

Date : 7 novembre 2024

Date limite pour candidater : 29 février 2024

Quand on évoque la « littérature » didactique ou exemplaire, le terme « littérature » renvoie seulement à un ensemble de textes plutôt qu’à la dimension « littéraire » de ce type de textes. Cependant, ce type de textes, subordonné au docere et placere, mérite-il d’être exclu de ce qui est considéré comme littéraire ? En quoi la contrainte de l’utile, de l’édification morale peut-elle avoir une vertu littéraire ? En quoi la littérature peut-elle avoir une vocation édificatrice ? Comment expliquer la marginalisation de ces textes ? Quelles nouvelles approches peut-on proposer pour définir la littérarité spécifique à ces textes ? Comment les auteur.e.s de la période étudiée réfléchissent à la possible dimension littéraire de leur texte ? Comment peut-on penser une conception large de la littérature, qui s’applique aux époques médiévales et modernes ?

Plus d’informations ici



Citer ce billet
camillepaccou (2024, 29 janvier). Appel à communication – « Exemplaire », « didactique »… et pourquoi pas « littéraire » ? Vers une ouverture de la définition du « littéraire » du Moyen âge au XVIIIe siècle. AJCH. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vowo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.