Tous les articles par iburel

Appel à contributions: Welfare and the domestic space. Housing and health in the Balkans and Eastern Mediterranean

Lieu: Istanbul, Institut français d’études anatoliennes (IFEA)

Date: 14-15 octobre 2022

Date limite de soumission d’une proposition de communication: 1er août 2022

Since the 19th century, providing housing and inspecting dwellings for health reasons has become a domain of action for both public and private actors of welfare. Despite extensive literature on the history of social housing in Western European and Northern American cities, scholars have rarely observed the impact of welfare on the domestic sphere. Moreover, in the Balkans and Eastern Mediterranean, a geographical area marked by clashing imperial formations, with an important ethno-religious diversity, competing nationalisms and political regimes, massive human displacements and rural-to-urban migrations, housing provision appears as a fundamental yet overlooked part of social protection. This workshop will explore why and how the State and associations, as well as international actors, have intervened on housing from the 19th to the early 21st centuries in this region. We will try to identify the sources that could help address these questions, frame the geographical scope of the issue and highlight the historical moments of reconfiguration, from Ottoman rule to the post-war breakup of Empires and the contemporary era. 

Plus d’informations ici

Appel à contributions: La société des diplomates. Relations entre négociateurs et relations internationales (Europe, XVIe-XXIe siècles)

Lieu : Nantes

Date: 8-9 juin 2023

Date limite de soumission d’une contribution: 1er décembre 2022

Durant ces trois dernières décennies, l’historiographie des relations internationales a été marquée par de profonds renouvellements problématiques et documentaires. Ces renouvellements, qui concernent l’étude des périodes moderne comme contemporaine, se sont orientés dans deux directions principales. 

La première a consisté à porter un nouveau regard sur les enjeux et les formes des relations entre puissances, sans se limiter aux échanges bilatéraux entre grands États. L’ascension ou le déclassement des États sur la scène diplomatique, les pratiques de conciliation, de médiation ou d’arbitrage, les formes variées du multilatéralisme, les divers mécanismes d’intégration régionale et d’ « européanisation » des politiques étrangères dans le cadre de la construction européenne, font partie de ces nouveaux champs de recherche, de même que la fabrique des différents outils juridiques, symboliques et institutionnels servant de cadre à ces relations. On s’est également de plus en plus intéressé aux petits États et aux politiques spécifiques qu’ils sont conduits à mettre en œuvre afin de compenser leur faiblesse sur la scène diplomatique, notamment par l’usage de la neutralité, par la pratique de politiques de bascule entre les grandes puissances ou la promotion d’organes d’intégration régionale. La paradiplomatie menée par des acteurs institutionnels infraétatiques comme les villes ou les régions, tantôt en appui de la politique étrangère des États, tantôt en concurrence avec cette dernière, fait aussi partie des phénomènes nouvellement étudiés par l’historiographie. Dans le même sens, la recherche s’est intéressée aux démarches d’acteurs non étatiques sur la scène internationale : pour la période moderne, nobles, factions rebelles, provinces ou régions indépendantistes, mais aussi partis politiques, réseaux d’influence, ONG, acteurs privés issus du monde économique et financier,  Églises et communautés religieuses, ou encore instances émanant d’organisations internationales parfois dotées de pouvoirs supranationaux pour la période contemporaine, qui agissent parfois en électrons libres et perturbent le jeu intergouvernemental. La politique menée par des régimes révolutionnaires, en quête de reconnaissance diplomatique par les puissances étrangères, se situe dans le prolongement de ces questionnements nouveaux qui situent les relations internationales au-delà du simple dialogue entre États. 

Pour en savoir plus ici

Appel à articles: pour le dossier “Institutions, science et pouvoir dans les études sur la nature et l’environnement” de la Revue brésilienne d’Histoire des sciences

Date limite de la soumission: 30 septembre 2022

Le thème de la sensibilité écologique dans le monde moderne a une trajectoire significative dans les études d’histoire. Au lieu de mettre l’accent sur des périodes telles que les années 1960 ou 1970 comme point de départ de la critique environnementale, la recherche montre récemment des relations diverses entre la production de connaissances scientifiques, les actions humaines et le monde naturel sur la longue durée. Entremêlées à ces préoccupations, des dynamiques de pouvoir complexes se sont structurées dans différentes institutions.

L’objectif de ce numéro thématique est de discuter des relations anthropiques avec le reste de la nature dans les contextes institutionnels de production de connaissances. L’institutionnalisation de la science, tant dans les contextes coloniaux que dans les États indépendants contemporains, a été liée à l’exploitation des ressources naturelles et à la domination des territoires, à travers le développement de disciplines telles que la botanique, la géologie et la climatologie, ainsi que la création de chaires, d’instituts et d’organes gouvernementaux visant à connaître et à gérer l’environnement. Reconnaissant la valeur d’approches telles que la circulation de la connaissance scientifique, la théorie de l’acteur-réseau et la connaissance située, nous attendons des contributions qui élargissent la portée de ces concepts en se concentrant sur les institutions. En outre, les articles pour ce numéro thématique peuvent également réfléchir à la manière dont les différentes disciplines et pratiques scientifiques ont développé de nouvelles méthodes et théories sur des phénomènes tels que la rareté des ressources naturelles, les impacts et les catastrophes environnementales. Par conséquent, nous réitérons notre intérêt pour des articles couvrant les sujets suivants, dans différentes périodes historiques :

    – Extraction des ressources naturelles (mines, exploitation forestière, etc.)

    – Travail humain et paysage (agriculture, industrie, grands travaux, etc.)

    – Études sur les êtres vivants, la terre, l’eau, le climat.

   –  Répercussions environnementales des activités humaines (déforestation, pollution, …)

    – Catastrophes écologiques

Nous recevons des articles en portugais, espagnol, anglais et français.

Pour en savoir plus ici

Appel à contributions: Colloque international “La presse dans l’Empire colonial français – 19e-20e siècles”

Date: 21-22 juin 2023

Lieu: Le Mans Université

Date limite de soumission d’une contribution: 1er août 2023

Les études de presse (presse périodique et revues) portant sur les espaces coloniaux sont encore relativement rares et commencent à peine à bénéficier des avancées conceptuelles et méthodologiques qui ont marqué le renouvellement en France depuis une quinzaine d’années de l’histoire et de la critique des périodiques en métropole (Claire Blandin, Christophe Charle, Christian Delporte, Dominique Kalifa, Jean-Yves Mollier, François Robinet, Marie-Eve Thérenty, Alain Vaillant…), elles-mêmes en partie tributaires du renouveau des études sur l’histoire du livre, de la lecture, et des pratiques culturelles liées à l’écrit (Roger Chartier, Guglielmo Cavallo, Martyn Lyons, Bernard Lahire…). La presse des colonies (à distinguer de la presse « coloniale » publiée en métropole) n’est encore souvent convoquée que comme source documentaire, ou seulement évaluée en fonction du positionnement de tel ou tel titre dans l’échiquier politique local. La prise en compte des organes de presse animés par les autochtones est plus faible encore, à l’exception parfois de ceux qui ont hébergé un temps de grandes figures littéraires et politiques, et/ou qui ont joué un rôle explicite dans l’accession à l’indépendance. Or la presse périodique constitue un excellent point d’entrée pour étudier les transformations politiques, sociales et culturelles, et identifier au plus près le système complexe des interactions entre les différentes forces socio-ethniques en présence et au travail dans le cadre colonial – interactions qui ne peuvent être décrites seulement en termes d’imitation, de confrontation, d’aliénation, ou de simple transfert.

Centrées sur l’Empire colonial français (colonies, mandats, protectorats, concessions) et sur la période 1830-1960, les propositions peuvent porter (liste non limitative) sur les rapports entre la presse métropolitaine et la presse publiée dans les colonies, sur les liens entre lesdifférents espaces coloniaux (emprunts, circulation des textes), sur les relations entre presse francophone et presse publiée dans les langues locales, sur le rôle de la presse dans l’émergence d’élites locales et dans les mutations culturelles et politiques des sociétés colonisées, sur l’articulation entre presse « autochtone » des espaces coloniaux et les modalités précoloniales locales de publication et d’information et enfin sur les problèmes d’accessibilité des collections, de localisation des fonds et l’usage des outils numériques en vue de leur exploitation.

    Délais et modalités

Les propositions (300 mots environ) accompagnées d’une brève bio-bibliographie (150 mots environ) sont à adresser avant le 1er août 2022 à l’adresse suivante : colloquepressecolonies@gmail.com.

Les participants seront notifiés le 15 septembre 2022.

Offre d’enseignement: Charge d’enseignement vacataire Sciences Po Lille

Sciences Po Lille recrute un.e (ou deux) enseignant.e afin d’assurer deux cours (vacations) dans le cadre du diplôme d’établissement Moyen Orient Monde Arabe.Ces deux cours de 18heures (27 HTD) chacun se déroulent au 2e semestre de l’année universitaire. Le premier s’adresse aux étudiants de 1re année et propose une introduction générale à l’histoire du Moyen Orient depuis les débuts de l’islam jusqu’au XIXe siècle
Le second s’adresse aux étudiants de 2e année et porte sur l’histoire du Moyen-Orient au XXe siècle avec une attention particulière sur les espaces turc et iranien.

Les collègues intéressé.es peuvent s’adresser à : cecile.chalmin@sciencespo-lille.eu

Appel à contributions: “Partoches ! Usages et détournements historiens de la partition musicale 1850-1950”

Date: 3 décembre 2022

Lieu: Centre d’histoire du XIXe siècle, Université Paris 1

Date limite de candidature: 30 septembre 2022

Aussi évidente soit-elle pour le musicien d’hier et d’aujourd’hui, la partition musicale est un objet mal connu des historiens. Véritable archive ouverte, elle donne pourtant accès à une infinité d’usages et d’interprétations par sa multimodalité : images, texte, notation musicale s’entremêlent pour offrir un support unique qui fait appel, autant que la carte géographique, à l’imagination du lecteur.

Cette journée d’étude se propose d’inciter les chercheurs intéressés par ces questions à interroger l’historicité de la partition. L’un de ses objectifs sera de réfléchir à l’insertion dans une culture de l’imprimé de ce qui paraît à première vue, par nature, un objet strictement musical. La partition, se situe précisément à la frontière des formes culturellement légitimes de l’imprimé : il existe ainsi une hiérarchie tacite au sein des imprimés musicaux, les plus complets, le « matériel » orchestral s’adressant aux bons lecteurs de musique, ceux qui pratiquent un instrument, tandis que les formes allégées visent un public de moins en moins familier de la notation musicale. Du grand format chant et piano pour artistes et amateurs éclairés au petit format pour chant seul à destination du « grand public », en passant par la presse et toutes les formes de recueils, poétiques, médiatiques, parfois sans notation musicale mais toujours destinés à faire de la musique ou du chant « sur l’air de » comme seule référence mélodique, tous les formats de l’édition musicale appellent à un traitement et à une réflexion spécifique.

Plus d’informations ici

Appel à participation – Université d’été – Histoire et cultures alimentaires

Date: 29 août – 3 septembre 2022

Lieu: Université de Tours

Date limite de candidature: 24 juin 2022

Depuis 2003, notre université d’été s’est positionnée comme un espace de réflexion de référence autour des nouvelles recherches en Food Studies. Après plusieurs éditions thématiques, cette édition 2022 explorera plus largement ces champs de recherche.

Quelles sont les principales problématiques actuellement explorées en anthropologie, gastronomie, histoire, études littéraires, sociologie et d’autres disciplines? Quelles tendances générales ont émergé au cours des dernières années? Comment notre connaissance peut-elle s’orienter dans les années à venir?

D’éminents spécialistes d’horizons disciplinaires différents aborderont ces questions par le prisme de leurs propres recherches. Les participants seront invités à présenter leurs projets en cours à un public international dans un environnement stimulant et convivial.

Des adaptations spécifiques seront donc développées et tous les échanges se feront via une plateforme sécurisée. L’accès à la plateforme sera exclusivement réservé aux intervenants et aux candidats et permettra d’accéder à toutes les ressources mises à disposition (cours, programmes, ressources bibliographiques et pédagogiques, etc.).

Plus d’informations ici

Appel à contributions: Médias et vie culturelle en Europe de l’ouest occupée (1940-1945)

Lieu: Bruxelles

Date: 7 et 8 novembre 2022

Date limite de soumission d’une proposition: 1er juillet 2022

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne nazie occupe une grande partie de l’Europe, mais les modalités d’occupations change d’un pays à l’autre. Certaines régions sont directement annexées au Reich tandis que d’autres sont placées sous l’autorité d’un régime d’occupation. Certaines sont administrées par un régime civil allemand ou confiées à leurs autorités nationales. Dans tous les cas, les Allemands autorisent une relance de la vie médiatique et culturelle pour organiser un semblant de retour à la normalité tout en poursuivant leurs propres objectifs politiques et économiques. Les journaux et les émissions radios réapparaissent. Les cinémas, les théâtres et les salles de concert réouvrent leurs portes. Une partie du personnel des rédactions et des secteurs culturels reprennent leurs activités sous l’œil plus ou moins attentif de l’occupant. La presse, les émissions radios et la production d’actualités filmées sont souvent incorporées dans l’appareil de propagande du IIIe Reich dans le but de normaliser l’occupation, servir ses desseins et entretenir une vision positive de l’Allemagne. Au niveau local, le contact avec les rédactions et les acteurs culturels donne lieu à une variété de négociations, de conflits, compromis ou même de résistance. Pendant ce temps, les Alliés mobilisent une multitude de moyens (films, actualités, radios et d’autres formes de documents écrits) depuis Londres pour influencer les populations d’Europe occupée.

Pour en savoir plus ici

Appel à communications: Nomad’S Land

Lieu: Lyon

Date:16-18 novembre 2022

Date limite de réponse à l’appel: 1er juin 2022

Le Laboratoire Junior (Axe 5 MOM) Nomad’s lands : économies, sociétés et matérialités des nomades organise son colloque final du 16 au 18 novembre 2022 à Lyon. Le colloque portera sur l’étude des sociétés nomades à travers le monde, depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours. Il propose un cadre de réflexion commun et transdisciplinaire propice au développement de nouvelles approches pour analyser les nomades, leurs sociétés, leurs cultures (matérielles ou immatérielles), leurs territoires et les rapports qu’ils entretiennent avec ces derniers.

Vous trouverez les consignes et l’appel à communication en cours jusqu’au 1er juin 2022 sur notre page en ligne :
https://www.mom.fr/recherche-et-formation/axes-strategiques/labos-junior/nomads-lands

en français : https://www.mom.fr/sites/mom.fr/files/img/Recherche_et_formation/nomads-lands/appel-nomads.pdf
et en anglais : https://www.mom.fr/sites/mom.fr/files/img/Recherche_et_formation/nomads-lands/appel-nomads-en.pdf

Pour tout renseignement complémentaire et candidature, merci de nous joindre à nomads@mom.fr et nomadslandsmom@gmail.com