Archives de catégorie : Recherche

Appel à contributions: Sociétés coloniales et post-indépendances

Lieu: Université de Rennes 2

Date: Vendredi 12 mai 2023

Date limite d’envoi d’une proposition de communication: 30 novembre 2022

Parmi les multiples champs au sein desquels se manifestent l’inégalité et la domination en situation coloniale, le politique fait partie des plus immédiatement visibles. Détention directe ou indirecte du pouvoir par une puissance étrangère, inégale distribution des droits civiques parmi les populations, choix discrétionnaire des figures d’autorité autochtones ou encore mainmise administrative en sont quelques-unes des caractéristiques. Ces particularités du politique en situation coloniale ne sont pas que de seuls états de fait, mais s’inscrivent aussi concrètement et matériellement dans un espace généralement ségrégué. Après les indépendances, celui-ci est le plus souvent repensé et réinvesti dans le cadre de nouvelles dynamiques politiques. Il s’agit dès lors de penser, dans une perspective dynamique, un politique localisé et spatialisé, obéissant à de nouvelles logiques de pouvoir, riche de ses dimensions matérielles et pratiques, mais aussi symboliques, cadre et manifestation du pouvoir – comme des interactions auxquelles il donne lieu. Il s’agit également de le penser en tension, toujours fragile et sujet aux contestations et aux remises en question.

Plus d’information ici

Appel à contributions : Des fonctions judiciaires des consuls aux tribunaux consulaires (XIIe – XXe siècle)

Lieu : Hambourg (Allemagne).

Dates : 02-03 novembre 2023.

Date limite de réponse à l’appel : 03 octobre 2022.

La juridiction contentieuse consulaire est une juridiction spéciale, exercée par des représentants consulaires en matière civile et pénale sur leurs compatriotes à l’étranger. Elle
soustrait donc des ressortissants expatriés – ou des autochtones « protégés » – à la justice des pays d’accueil. Cette forme de juridiction émerge dans le sillage du développement des consulats d’outremer (consules nationum, consules ultra mare, consules missi) dans les villes portuaires médiévales. Elle reste pour l’essentiel cantonnée à l’espace méditerranéen durant le Moyen Âge et l’époque moderne, avant de connaître son apogée au cours du XIXe siècle.

Pour plus de renseignements, ici.

Appel à contributions: Rural History 2023

Lieu: Cluj, Roumanie

Date: 11-14 septembre 2023

Date limite de proposition d’une contribution: 15 octobre 2022

The Rural History 2023 conference continues the tradition of the previous Rural History conferences held in Bern, Girona, Leuven, Paris, Uppsala aiming to promote a scientific discussion on new research on rural history in a broad sense by bringing together researchers dealing with different regions, different periods and from different theoretical and methodological traditions.

In accordance with this, the conference is open for research on all aspects on the history of the countryside in Europe and its interaction with other parts of the world throughout time. We welcome participation from different academic subjects dealing with history, archaeology, geography, economic history, economics, sociology, ethnology, anthropology, development studies, gender studies, environmental history, historical demography, science and technology history, colonial history, global history, etc.) presenting and discussing new research and thereby contributing to expanding our knowledge on the rural history of Europe and beyond. Our conference is also a great opportunity to bring into discussion contemporary concerns regarding rurality, and to highlight ways we could contribute to the safeguarding of living heritage

Pour en savoir plus ici

Appel à contributions: Colloque “Enfance et handicap. Discrimination, voix et pouvoir d’agir, inclusion”

Lieu: Université d’Angers

Date: 30 et 31 mars 2023

Date limite de soumission d’une proposition: 30 novembre 2022

Ce colloque vise à offrir un espace d’échanges interdisciplinaires et inclusifs autour de la thématique de l’enfance et du handicap. Le colloque veut présenter la recherche récente sur les enfants en situation de handicap dans l’espace francophone, en prenant en compte non seulement les dimensions sociohistoriques, géographiques et politiques du handicap, mais aussi l’expérience des enfants et des protagonistes de la prise en charge des jeunes concernés. La conférence propose aussi de décloisonner les recherches sur le handicap en privilégiant une approche pluridisciplinaire et intersectionnelle, cherchant à mettre en lumière les expériences plurielles d’enfants oubliés et invisibilisés : enfants en situation de handicap racisés, jeunes polyhandicapés, enfants autochtones, filles handicapées, enfants vivant dans le « Sud global », enfants marginalisés par une «différence» visible ou invisible (enfants ayant le trouble du spectre de l’autisme ou un trouble du déficit de l’attention, par exemple).

Les dernières données de l’Unicef parues en 2021 font état de la situation alarmante à laquelle sont confrontés les enfants en situation de handicap dans un monde secoué par de graves crises sanitaires, humanitaires, économiques et climatiques. La pandémie de COVID-19 a montré que les acquis en matière de droits, d’accès aux soins, à l’éducation, à la vie sociale sont fragiles et risquent à tout moment de basculer dans des mécanismes de discrimination et d’exclusion. En outre, les enfants handicapés sont particulièrement vulnérables à toutes formes de violences ancrées dans un passé colonial, sexiste, raciste, capacitiste. Pourtant, loin d’être des victimes passives, les enfants en situation de handicap ont une voix qui résonne dans les documents d’archives, témoignant de leur pouvoir d’agir et de leur résilience, et qui s’exprime aujourd’hui sur diverses tribunes, y compris dans les médias sociaux.

Plus d’informations ici

Appel à articles: Du handicap aux variations humaines. Récits anciens, nouveaux récits. Sociétés européennes et américaines  (XIXe-XXIe siècles), Revue Amnis

Date limite de participation: 15 décembre 2022

Depuis leur émergence à la faveur des mouvements de lutte pour les droits des personnes handicapées aux États-Unis et en Grande Bretagne des années 60-70, les disability studies ont contribué à considérablement modifier l’approche du handicap. Fondées dans les années 1980, elles s’accompagnent d’une véritable révolution épistémologique, qui consiste à changer de paradigme. Depuis le XIXe siècle, ce qu’il convient d’appeler le « modèle médical » a alimenté une lecture du handicap en termes de manque ou de perte par rapport à la « norme » – un corps valide et une intelligence que l’on qualifiera de « neurotypique ».  S’opposant à cette approche, les disability studies ont mis en avant la dimension fondamentalement politique et sociale du handicap. Pour elles, « le handicap désigne une situation collective d’oppression subie par ceux qui ne peuvent jouer les jeux de la performance individuelle ». Produit par un certain type d’organisations sociales et des environnements inadéquats aÌ l’accueil de tous, il engendre l’exclusion d’une partie de la population considérée comme « atypique ». En ce sens, si les disability studies vont de pair avec une critique radicale de l’approche médicale du handicap et du caractère hégémonique de son discours pour définir et catégoriser des sujets non-normatifs, elles supposent également des positionnements spécifiques. Ce que l’on appelle la lutte anti-validiste, par exemple, « se caractérise par l’appartenance aÌ un groupe en lutte pour son autonomie ».

Pour en savoir plus ici

Appel à contributions: Circulations des objets et des oeuvres asiatiques sur le marché parisien (1789-1814)

Lieu : Salle Vasari, Paris, INHA

Date : 26 mai 2023

Date limite de proposition de communication : 10 décembre 2022

Tout au long du XIXe siècle, des objets et des œuvres asiatiques circulent sur le marché parisien. Fraîchement débarqués via les ports principaux de Marseille et Le Havre ou mis en vente après plusieurs générations passées sur la cheminée d’un hôtel particulier, ils sont vendus, échangés, font l’objet de commentaires et d’études et intègrent parfois les musées. Leur diversité est remarquable : porcelaines, estampes, bronzes, étoffes, livres ou gravures du Japon et d’ailleurs, ils ont pu être produits il y a quelques mois ou quelques siècles.

Suite à la Révolution française, le marché de l’art parisien connaît un nouvel essor. Peu à peu, celui-ci s’organise, en témoigne la loi d’établissement des commissaires-priseurs (1801) et l’importance prise par l’hôtel des ventes Drouot dans la seconde moitié du siècle. Le marché de l’art s’expose également lors des grandes manifestations que sont les Expositions universelles parisiennes (1855, 1867, 1878, 1889, 1900). Les contacts entre la France et l’Asie sont marqués, au XIXe siècle, par les conquêtes coloniales, la présence militaire, et les activités diplomatiques, commerciales et missionnaires françaises sur le continent.

Pour en savoir plus ici

Du port au monde. Une histoire globale des ports indochinois.

Lieu: Da Nang, Vietnam

Date: 27-28 août 2022

Dans le cadre d’un colloque international d’une durée de deux jours, qui se tiendra à l’Université des Sciences et d’Éducation de Đà Nẵng, au Việt Nam, les 27 et 28 octobre 2022, nous souhaitons ouvrir la voie à l’écriture d’une histoire globale des ports indochinois en situation coloniale. En réunissant des chercheurs français et vietnamiens, et de diverses autres nationalités, ce colloque aura pour vocation d’établir un état des lieux de la recherche sur cette thématique maritime et portuaire encore largement inexplorée. Au croisement de différentes historiographies, de manière pluridisciplinaire et dans le cadre d’une approche comparatiste, les ports de l’Union indochinoise (Việt Nam, Laos, Cambodge) y seront étudiés dans toutes leurs dimensions (coloniales et impériales, économiques, sociales et culturelles, militaires et stratégiques, etc.). L’autre ambition de ce colloque international sera d’offrir de nouvelles perspectives de recherche au sujet de ces espaces singuliers situés dans un continuum terre-mer, dont la trajectoire de développement ne s’est évidemment pas arrêtée au terme de la colonisation française. À l’heure où la maritimisation du monde ne cesse de s’accélérer, et alors que les exportations s’imposent comme un levier de développement majeur pour les économies du Sud-Est asiatique (en particulier pour le Việt Nam), l’étude de leur passé peut nous apporter
des clés de lecture utiles à la compréhension des enjeux actuels, que ce soit en matière d’infrastructures portuaires, de géostratégie ou de développement économique régional et de positionnement dans la mondialisation des échanges. C’est pourquoi ce rendez-vous scientifique ne se limitera pas à la seule période coloniale, même si celle-ci sera placée au cœur du programme envisagé : il s’attachera à la fois à introduire les réalités portuaires précoloniales relatives à la région, et fera le pont, en guise d’ouverture, avec les projets portuaires développés
sur la façade maritime vietnamienne après l’indépendance nationale.

Pour en savoir plus ici

Appel à communications : Blaise Pascal en ses époques : 2023-1623

Lieu : Paris, Maison de la recherche de Sorbonne Nouvelle

Date : 16 et 17 juin 2023.

Date-limite de proposition d’une communication : 30 septembre 2022.

Pour le quadricentenaire de la naissance de Pascal, le CEIPPREM (Centre d’Etudes Interdisciplinaires sur Pascal, Port-Royal et l’Europe moderne) organise un colloque qui se tiendra à Paris, à la maison de la recherche de la Sorbonne Nouvelle, les vendredi 16 et samedi 17 juin 2023. Conformément aux principes de cette structure fédérative, et dans le prolongement des travaux conduits à partir de 2019-2020, les communications et les discussions viseront à placer le grand homme célébré dans les tissus serrés de relations grâce auxquelles, pour parler comme Condorcet et Voltaire, il est, paradoxalement, resté seul sur les ruines de son siècle, et qui, peut-être, lui ont aussi permis de demeurer, à distance, d’une certaine façon actif jusqu’à maintenant : tant les traditions pascaliennes sont diverses, que l’on songe par exemple à celle qui fut représentée par Lucien Goldmann, ou à celle qui le fut par Jean Mesnard. La participation du CEIPPREM aux manifestations du quadricentenaire aura pour ambition de tenter une évaluation de la force qui est encore aujourd’hui celle des Oeuvres-de-Pascal et de la persona pascalienne.

Plus d’informations ici

Appel à contributions: BD et environnement : les temps enfiévrés (1960-2010)

Lieu: Université de Pau et des Pays de l’Adour

Date: 2 décembre 2022

Date limite de proposition d’une communication: 20 septembre 2022

Depuis plus trente ans, la question climatique, débattue sur la scène internationale, a conduit à l’émergence d’un vaste champ de recherche en transition studies  (encore appelées en France transitions écologiques) se consacrant à l’étude des dynamiques de restructuration des systèmes liées aux politiques de transition durable de type « post-crise ». Ainsi, les recherches scientifiques couplant les effets de la transition physique de la planète consécutifs au changement climatique avec ses conséquences sociales se multiplient-elles, interrogeant notamment tous les grands champs des sciences humaines et sociales. Si l’étude des changements globaux sur le temps long est très sollicitée par les sciences dites exactes, la capacité à prévoir le futur et donc à anticiper les changements sociaux devient cruciale pour les décideurs politiques. La constitution en 2019, sous les auspices du ministère des Armées d’un groupe de « réflexion » du nom de Red Team Défense participe alors de ces efforts de prospective : réunissant une dizaine d’auteurs et de scénaristes de science-fiction travaillant avec des scientifiques et des experts militaires, il a pour objectif de faire émerger des scénarios s’attachant à anticiper des risques environnementaux, technologiques, économiques et sociétaux susceptibles, à l’horizon 2030-2060, d’engendrer différents types de conflictualités potentielles. Et parmi les « experts » de la société civile réunis, le monde de la bande dessinée est représenté par le scénariste Xavier Dorison (Le Troisième Testament, Long John Silver, Le Château des animaux, Undertaker, entre autres) et le dessinateur François Schuiten (Les Terres creuses, Les Cités obscures). En effet, la BD constitue un vaste réservoir d’univers, de conceptions du monde et de la société, de visions du présent et de l’avenir, souvent construits sur la base d’éléments existants ou en émergence.

Pour en savoir plus ici