Archives de catégorie : Appel à communication

Appel à communications: Crises alimentaires : défis, innovations et changements durables

Lieu: Tours

Date: 14-16 décembre 2023

Date limite pour proposer une communication: 27 février 2023

La crise sanitaire du COVID-19 à l’échelle mondiale a mis en lumière des difficultés d’approvisionnement, la crainte toujours prégnante des pénuries alimentaires, le rôle social essentiel des restaurants et de la commensalité, le développement de la vente en livraison ou à emporter ou bien encore les atouts des circuits courts. En 2022, la guerre en Ukraine montre la rapidité avec laquelle une crise internationale qui rompt les circuits d’approvisionnements entraîne une flambée du prix des denrées et accroît les risques de famine, comme en Afrique. Ainsi, les crises alimentaires globales agissent comme un révélateur d’adaptations, de changements conjoncturels mais aussi peut-être de mutations plus profondes et pérennes. Les crises de grande ampleur qui touchent l’alimentation, de la Préhistoire à nos jours, sont des phases graves de perturbations qui peuvent prendre des formes variées et parfois même se superposer : guerres, aléas climatiques, crises sanitaires, crises agricoles, crises économiques, crises environnementales, crises géopolitiques perturbent l’alimentation durant un temps limité, mais ont aussi des conséquences à plus long terme.

Les recherches se sont intéressées depuis longtemps aux difficultés engendrées par ces épisodes de crises alimentaires, comme les crises de subsistance d’Ancien Régime, la grande famine irlandaise au XIXe siècle, les grandes famines en URSS ou en Chine ou les problèmes de ravitaillement durant les conflits mondiaux. Elles ont montré les multiples problèmes qui touchent alors l’alimentation (pénuries, famines, carences) et la mise en œuvre de stratégies d’adaptation (mise en place de cultures alimentaires alternatives, recours à des produits de substitution, circuits parallèles d’approvisionnement, rationnements, contrôles sanitaires renforcés et plus généralement régulation des marchés) pour y faire face.

Dans le cadre de ce colloque, il ne s’agira donc pas d’aborder les causes et les mécanismes des crises alimentaires, mais de centrer l’analyse sur les changements qui les accompagnent ou qu’elles précipitent, en particulier dans le « monde d’après » : modes de production, circuits d’approvisionnement, consommations, maladies endémiques, normes sanitaires et diététiques, innovations techniques, politiques alimentaires, etc. L’ambition de ce colloque est bien de proposer une approche pluridisciplinaire renouvelée des liens entre crise et alimentation pour saisir comment les crises peuvent aussi être sources d’innovations et de changements plus ou moins durables. La résilience, entendue comme la capacité à absorber les chocs, à s’adapter et à réagir face aux crises alimentaires est aussi une voie pour mieux comprendre les modalités, l’ampleur, les stratégies et les acteurs de ces mutations. Cette perspective autour des questions de sécurité alimentaire pourra être abordée à travers des périodes et des aires culturelles variées pour essayer de dégager, à différentes échelles, les processus de changements initiés en temps de crises et les discours qui les entourent. Plusieurs thématiques peuvent être envisagées à travers les communications proposées (liste non exhaustive) :

–       Adaptations, contraintes et stratégies d’opportunités face la crise

–       Crises et innovations (techniques, politiques alimentaires, santé, gestion des risques, sécurité alimentaire, éducation, nouvelles technologies – applications, bases de données – , communication, etc.)

–       Crises et acculturation, émergence de nouvelles structures et formes de consommation, nouveaux circuits de distribution (vente en ligne), diffusion de modèles alimentaires alternatifs au sein de la société

–       Émergence de nouveaux acteurs et de nouveaux moyens d’action : charité, philanthropie, politiques alimentaires, industriels, renforcement des contrôles, préservation de l’environnement, rôle du marché, etc.

–       Mutations conjoncturelles ou durables ?

–       La crise, une occasion de repenser l’alimentation

–       Alimentation et résilience

–       Etc.

Une attention particulière sera portée aux propositions de communication portant sur la crise du Covid-19 pour essayer d’en tirer de premiers enseignements en matière d’alimentation à travers une table-ronde réunissant chercheurs et témoins.

Comité scientifique :

Guido Alfani (Université Bocconi-Milan)

Isabelle Bianquis (Université de Tours)

Emmanuelle Cronier (Université de Picardie-Jules Verne) 

Jessica Dijkman (Université d’Utrecht)

Beat Kümin (Université de Warwick)

Pierre Janin (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

Nicolas Larchet (Université Le Havre Normandie)

Philippe Meyzie (Université Bordeaux Montaigne)

Peter Scholliers (Université libre de Bruxelles)

Carmen Soares (Université de Coimbra)

Les interventions seront de 20 minutes (en anglais ou en français)

Le colloque aura lieu à Tours du jeudi 14 décembre au samedi 16 décembre 2023

Titre, résumé (en français et en anglais de 3000 signes) et biographie (2000 signes) à envoyer aux adresses suivantes avant le 28 février 2023

emmanuelle.cronier@u-picardie.fr

B.Kumin@warwick.ac.uk

philippe.meyzie@u-bordeaux-montaigne.fr

Appel à contribution – Visual and Material Cultures of Female Sanctity in Late Antiquity and the Middle Ages

Lieu : Université Otto-Friedrich, Bambert, Allemagne

Dates : 13 et 14 juillet 2023

Dates limites pour proposer une communication : 28 février 2023

Two- and three-dimensional images of female saints are highly complex religious objects. They depict the saints in a wide variety of material and performative settings in which the women are richly gifted and preciously adorned. During their object history, these images have been subjected to repeated changes by multiple actors. Their formation as artefacts is inextricably linked to the developments of the cult of the saints as a social phenomenon (Peter Brown). In sophisticated ways, they reflect, negotiate and sometimes contradict the societal roles attributed to women.

This workshop aims to explore the visual and material cultures of female sanctity in their multiple facets: Agnes, Mary, Clare and many others. It will take objects and cults that have been discussed separately to date and place them in relation to each other. The chronological focus will centre on Late Antiquity and the Middle Ages. Of special interest are questions of materiality and performativity: what did it mean to render the image of a female saint on parchment, as a panel painting, in stone, glass, metal, wood, ivory or other materials? Was it integral to liturgical and non-liturgical practices of action – in the multisensory church space and beyond? Who tells the story – and to whom?

The workshop is funded by the German Research Foundation. It takes an interdisciplinary perspective. Contributions from art history, history and related disciplines are as welcome as case studies from material and preservation sciences.

Plus d’information ici

Appel à contribution – Seigneurs et maîtres : dominer en Normandie médiévale (XIe-XVe siècle)

Lieu : Centre Culturelle International de Cerisy-la-Salle

Les dates du colloque seront annoncé en Octobre 2023

Dates limites pour proposer une contribution : 15 juin 2023

Pour reprendre une expression fameuse de Robert Fossier, qui domine la « terre et les hommes » en Normandie entre le XIe et le XVe siècle ? Tout en rouvrant les dossiers classiques de l’historiographie normande, telle la question de la féodalité ou de l’absence du servage, cette rencontre souhaite faire émerger de nouvelles réflexions autour de la notion de domination. Ici entendue comme le contrôle effectif de groupes ou de territoires, elle renvoie également aux stratégies mises en œuvre par les dominants pour légitimer et justifier l’ordre social. À travers la relecture de phénomènes politiques, économiques, sociaux et religieux, pris dans leur ensemble, le colloque s’inscrit dans la continuité de travaux récents sur la fabrique du pouvoir dans les sociétés médiévales tout en souhaitant interroger et peut-être redéfinir le concept de domination. En effet, si la domination contribue à hiérarchiser la société, d’autres aspects comme la coopération, la négociation et la contestation sont à prendre en compte.

Plus d’information ici

Appel à communication – 4e édition des rencontres du XIXe siècle : Progrès

Lieu : Sciences Po Lille

Date : 14-15 juin 2023

Date limite pour soumettre une proposition : 10 mars 2023

Depuis 2019, avec le concours de la Société d’histoire de la révolution de 1848, Les Rencontres du XIXesiècle réunissent des jeunes chercheuses et chercheurs appartenant à tous les champs historiographiques pour discuter d’une notion spécifique. Après « Petites et grandes rencontres » (2019), « Populaire » (2021) et « Nature » (2022), cette quatrième édition portera sur la thématique du « Progrès ».

Pour plus d’information, voir ici.

Appel à contribution – Les paysans et leurs animaux

Lieu : Festival d’Histoire de Montbrison

Dates : 15 au 20 novembre 2023

Date limite pour proposer une communication : 28 février 2023

Le prochain festival d’histoire de Montbrison aura lieu du 15 au 20 novembre 2023 sur le thème “les paysans et leurs animaux. Hier, aujourd’hui, demain”. Il comprendra des expositions, des cafés culturels, des visites d’exploitations agricoles, un salon du livre d’histoire. Le colloque, véritable épine dorsale du Festival, se déroulera les 16 et 17 novembre et sera consacré au même thème.

Les rapports de l’homme (le paysan, l’éleveur) avec ses animaux désormais familiers ont été profondément modifiés au fil du temps, en fonction des mouvements de population, des échanges, des occupations de territoire, des avancées techniques (modes de défrichement, de transport, d’enclosure). Pourtant ils ne font pas souvent l’objet d’une étude croisée.

Plus d’information ici

Appel à communication : colloque international “Les banques centrales, acteurs politiques ? (XVIIIe – XXIe siècles)”

Lieu : Paris

Date : début 2024

Date limite pour envoyer une proposition : 21 avril 2023

La Mission historique de la Banque de France organise pour le début de l’année 2024 un nouveau colloque international et interdisciplinaire.

Les trois différentes dimensions pourront être abordées sur ce thème, qui se déclinera à l’échelle nationale, européenne et internationale :

–         la relation à la politique, c’est-à-dire avec les acteurs institués ou professionnels de la politique, bien au-delà de la question, déjà largement traitée, de l’indépendance des banques centrales ou des relations banques d’émission/États

–         la relation aux politiques publiques : financières, monétaire, économiques, sociales, culturelles (par ex. mécénat, patrimoine, etc.) et l’implication directe et indirecte des banques centrales dans celles-ci,

–         la relation au politique lato sensu et les liens entretenus – de manière explicite ou tacite/implicite – par les banques centrales avec cette sphère, au-delà de ses acteurs institutionnels, en prenant en compte les multiples aspects, incluant les aspects culturels et symboliques du politique. Cela revient notamment à déterminer les implications et les enjeux politiques induits dans les pratiques financières et monétaires effectivement appliquées.

Plus d’informations ici.

Appel à contribution – Le silence

Lieu : Université de Sorbonne, Paris

Dates : 17 mars, 21, avril, 12 mai 2023

Date limites pour proposer une contribution : 19 février 2023

Les questionnements autour du silence ont connu un regain d’intérêt ces dernières années dans le cadre de l’essor de l’histoire des sensibilités, dans le sillage des travaux d’Alain Corbin. Les médiévistes se sont emparés de ces thématiques, en particulier à l’occasion du congrès de la Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public (SHMESP) consacré à la voix, qui s’est tenu à Francfort en 2019. Vincent Debiais, la même année, s’est intéressé à la place du silence dans l’art médiéval, et notamment à ses implications théologiques. Tout récemment, Thomas Rodot s’est penché sur l’intégration des sourds dans la société médiévale. Nous nous attacherons dans ce second séminaire de l’année à l’étude pluridisciplinaire de ce thème. 

Plus d’informations ici

Appel à communication – Les historiographies nationales des techniques

Lieu : musée du Quai-Branly Jacques Chirac, Paris

Date : 28-29 septembre 2023

Date limite pour proposer une communication : 20 mars 2023

L’histoire globale des techniques est un champ neuf, animé d’une forte dynamique scientifique et organisationnelle depuis une quinzaine d’années. Les travaux collectifs et les premières synthèses publiées récemment attestent la possibilité de tirer les premiers enseignements d’une approche multi-scalaire, résolument critique de l’ethnocentrisme et soucieuse de restituer la complexité des mondes techniques sur le long terme, à l’inverse des histoires universelles qui ont longtemps dominé ce domaine d’étude. Si l’histoire globale des techniques crée une rupture épistémique, elle s’inscrit dans le sillage d’approches critiques portées par la mise en cause du diffusionnisme et des transferts techniques, des notions déployées depuis le XIXe siècle – tel le paradigme de la supériorité anglaise – et amplifiées par le colonialisme et ses avatars impérialistes.

Plus d’information ici.

Appel à contribution – Interroger la matière des sources : une approche partagée ?

Lieu : MSH, amphithéâtre des thèses, Dijon

Date : 28 avril 2023

Date limites pour proposer une communication : 13 février 2023

Depuis les années 1980, plusieurs disciplines participent de façon plus ou moins évidente à la considération matérielle et technique des sources. La réception de cette approche, de ce « tournant matériel », invite les chercheurs à considérer ces dernières comme des objets d’étude en tant que tels. Aussi, les notions de « culture matérielle » et de « chaîne opératoire » sont des récurrences en archéologie, et la matérialité physique des documents dans les sciences historiques s’est pleinement affirmée. Nous nous questionnons sur la place réelle de cette considération matérielle dans le discours scientifique. Nous invitons nos confrères doctorants, jeunes chercheurs et étudiants en master à participer à cette journée d’étude.

Plus d’information ici

Appel à contribution – What survives after death ? Parish communities and death commemoration strategies in the medieval city

Lieu : Université de Coimbra, Portugal

Dates : 10-12 juillet 2023

Date limites pour proposer une contribution : 31 janvier 2023

The International Conference COMMEMORtis – What survives after death? Parish communities and death commemoration strategies in the medieval city invites all researchers working on the medieval urban parish and studying the history of death and the economy of salvation. We also encourage the participation of historiographical analysis based on Digital Humanities. We therefore invite the submission of proposals for communications that will scrutinise late medieval urban parishes and their parishioners, taking particular notice of the beliefs and behaviour predicated upon death.

Plus d’information ici