Archives de catégorie : Appels à articles

Appel à articles: Du handicap aux variations humaines. Récits anciens, nouveaux récits. Sociétés européennes et américaines  (XIXe-XXIe siècles), Revue Amnis

Date limite de participation: 15 décembre 2022

Depuis leur émergence à la faveur des mouvements de lutte pour les droits des personnes handicapées aux États-Unis et en Grande Bretagne des années 60-70, les disability studies ont contribué à considérablement modifier l’approche du handicap. Fondées dans les années 1980, elles s’accompagnent d’une véritable révolution épistémologique, qui consiste à changer de paradigme. Depuis le XIXe siècle, ce qu’il convient d’appeler le « modèle médical » a alimenté une lecture du handicap en termes de manque ou de perte par rapport à la « norme » – un corps valide et une intelligence que l’on qualifiera de « neurotypique ».  S’opposant à cette approche, les disability studies ont mis en avant la dimension fondamentalement politique et sociale du handicap. Pour elles, « le handicap désigne une situation collective d’oppression subie par ceux qui ne peuvent jouer les jeux de la performance individuelle ». Produit par un certain type d’organisations sociales et des environnements inadéquats aÌ l’accueil de tous, il engendre l’exclusion d’une partie de la population considérée comme « atypique ». En ce sens, si les disability studies vont de pair avec une critique radicale de l’approche médicale du handicap et du caractère hégémonique de son discours pour définir et catégoriser des sujets non-normatifs, elles supposent également des positionnements spécifiques. Ce que l’on appelle la lutte anti-validiste, par exemple, « se caractérise par l’appartenance aÌ un groupe en lutte pour son autonomie ».

Pour en savoir plus ici

Appel à articles: Revue Genre et Histoire “Femmes et olympisme: une question de genre”

Date limite de proposition d’un article: 1er novembre 2022

our la première fois de l’histoire, les Jeux olympiques de Paris en 2024 consacreront la parité des athlètes en invitant autant de sportives que de sportifs à concourir dans l’arène olympique. Une évolution remarquable au regard des oppositions formulées, en 1912, par le restaurateur des Jeux olympiques modernes : « une olympiade femelle serait impratique, inintéressante, inesthétique et incorrecte. Le véritable héros olympique est, à mes yeux, l’adulte mâle individuel. Les JO doivent être réservés aux hommes, le rôle des femmes devrait être avant tout de couronner les vainqueurs ». Fort de ces résistances, la présence des femmes aux Jeux olympiques et paralympiques fut durablement marginalisée et/ou contrôlée malgré l’incantation des valeurs d’universalité, d’égalité et de fraternité défendues par l’institution olympique. Ces valeurs sont largement discutées à l’aune de différents travaux scientifiques qui révèlent davantage un espace de dominations multiples. Des dominations géopolitiques, économiques, sociales, mais aussi de genre se jouent à travers les performances sportives. Effectivement, l’olympisme moderne, promu par l’anglophile Pierre de Coubertin à la fin du xixe siècle, s’implante et se développe sur le principe de la valorisation de la masculinité hégémonique et, de façon corollaire, sur la restriction du mouvement du corps des femmes au nom de leur constitution (prétendue fragilité) et des « devoirs » sociaux et moraux qui en découleraient (maternité et pudeur).

Pour en savoir plus ici

Appel à articles: revue Espaces africains.

Date limite de soumission: 30 octobre 2022

La revue Espaces africains lance un appel à contributions ouvert dans le cadre de son dossier Varia 2022, sur les problématiques spatiales des sociétés africaines telles qu’elles sont traitées par la géographie, la sociologie, l’anthropologie, la science politique, l’histoire et l’ensemble des sciences sociales. La revue est adossée au groupe de recherche pluridisciplinaire et international Populations, Sociétés & Territoires (PoSTer) basé à l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa en Côte d’Ivoire. Elle a pour vocation d’apporter un savoir scientifique sur les problématiques de sciences sociales liées à la spatialisation et à la territorialisation des phénomènes sociaux en Côte d’Ivoire et plus globalement en Afrique.

Plus d’informations ici

Appel à articles : Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) – Varia

Date limite de réponse à l’appel : 31 août 2022.

Le Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) est une revue scientifique à comité de lecture consacrée aux études sur le Moyen Âge. Fidèle à son principe de diffusion de la recherche en train de se faire et librement accessible, le BUCEMA continue à mettre l’accent sur l’interdisciplinarité ‐ sciences humaines et sociales, sciences de la nature et mathématiques ‐ comme le meilleur moyen d’inventer une nouvelle médiévistique. Il est particulièrement intéressé par les contributions proposant des nouvelles méthodes, faisant état d’expériences dans le domaine des humanités numériques (digital humanities) et des nouvelles technologies, s’interrogeant sur les implications épistémologiques et conceptuelles des recherches sur le Moyen Âge.

Pour plus de renseignements, ici.

Appel à articles : Trésors du Moyen Âge. Collections et collectionneurs, du IXe siècle à nos jours

Date limite de réponse à l’appel : 28 février 2023.

Pour son quatrième appel à publications, l’équipe d’Effervescences Médiévales vous invite à soumettre un article sur le thème suivant : « Trésors du Moyen Âge. Collections et collectionneurs du IXe siècle à nos jours ».

Pour plus de renseignements, ici.

Appel à articles: pour le dossier “Institutions, science et pouvoir dans les études sur la nature et l’environnement” de la Revue brésilienne d’Histoire des sciences

Date limite de la soumission: 30 septembre 2022

Le thème de la sensibilité écologique dans le monde moderne a une trajectoire significative dans les études d’histoire. Au lieu de mettre l’accent sur des périodes telles que les années 1960 ou 1970 comme point de départ de la critique environnementale, la recherche montre récemment des relations diverses entre la production de connaissances scientifiques, les actions humaines et le monde naturel sur la longue durée. Entremêlées à ces préoccupations, des dynamiques de pouvoir complexes se sont structurées dans différentes institutions.

L’objectif de ce numéro thématique est de discuter des relations anthropiques avec le reste de la nature dans les contextes institutionnels de production de connaissances. L’institutionnalisation de la science, tant dans les contextes coloniaux que dans les États indépendants contemporains, a été liée à l’exploitation des ressources naturelles et à la domination des territoires, à travers le développement de disciplines telles que la botanique, la géologie et la climatologie, ainsi que la création de chaires, d’instituts et d’organes gouvernementaux visant à connaître et à gérer l’environnement. Reconnaissant la valeur d’approches telles que la circulation de la connaissance scientifique, la théorie de l’acteur-réseau et la connaissance située, nous attendons des contributions qui élargissent la portée de ces concepts en se concentrant sur les institutions. En outre, les articles pour ce numéro thématique peuvent également réfléchir à la manière dont les différentes disciplines et pratiques scientifiques ont développé de nouvelles méthodes et théories sur des phénomènes tels que la rareté des ressources naturelles, les impacts et les catastrophes environnementales. Par conséquent, nous réitérons notre intérêt pour des articles couvrant les sujets suivants, dans différentes périodes historiques :

    – Extraction des ressources naturelles (mines, exploitation forestière, etc.)

    – Travail humain et paysage (agriculture, industrie, grands travaux, etc.)

    – Études sur les êtres vivants, la terre, l’eau, le climat.

   –  Répercussions environnementales des activités humaines (déforestation, pollution, …)

    – Catastrophes écologiques

Nous recevons des articles en portugais, espagnol, anglais et français.

Pour en savoir plus ici

Appel à contribution “Les « petites universités » à l’épreuve de la Grande Guerre”

Dans le domaine de la recherche sur l’enseignement supérieur, le centenaire de la première guerre mondiale, dans la continuité avec des recherches qui ont renouvelé l’histoire des mondes académiques dans le premier conflit mondial, a débouché sur des colloques ou des publications qui, pour l’essentiel, furent consacrées aux plus grands et prestigieux établissements comme aux savants les plus connus. Malgré ce renouvellement, les petites universités ou plus largement les établissements d’enseignement supérieur de taille modeste et les plus marginaux, sont souvent demeurés dans un angle mort de la recherche. Une journée d’étude conclusive du projet « 14-UNIV-18 – L’université de Clermont-Ferrand face à la Grande Guerre : ruptures, adaptation et innovations » sera consacrée aux petites universités dans la Grande Guerre qui permettra de mettre en perspective le cas clermontois.

Merci de faire parvenir vos propositions (une page maximum) à l’adresse nicolas.beaupre@enssib.fr et chloe.pastourel@uca.fr en précisant impérativement dans l’objet du mail la mention 14-UNIV-18 avant le 15 juin.

Pour plus d’informations : https://calenda.org/993833

Appel à articles : Aux frontières des espèces

Date limite de candidature : 20 décembre 2022.

Les mythologies grecques et romaine sont peuplées de créatures hybrides empruntant des caractéristiques physiques aux êtres humains et aux animaux, comme en témoignent les exemples connus du sphinx, du faune ou encore du Minotaure.
Ces hybridations imaginaires transgressent la frontière perméable qui sépare les êtres humains des animaux. Si l’affirmation de l’exceptionnalité humaine permet progressivement à la philosophie grecque d’élever et d’isoler l’homme au sein du règne animal, il n’en demeure pas moins que la littérature, l’ethnographie et la zoologie antiques et médiévales ont continué d’interroger la frontière interspécifique non comme une dissociation radicale, mais comme une limite poreuse, une zone grise aux multiples gradients d’humanité et d’animalité, dont l’hybridité mythologique n’est que l’une des manifestations.

Pour plus de renseignements, ici.

Appel à contributions – Revue de l’Association des jeunes chercheurs de l’Ouest – Varia

Date limite d’envoi des contributions : 25 juillet 2022.

L’Association des jeunes chercheurs de l’Ouest (AJCO), créée en 2020 par d’anciens masterants, a pour ambition d’aider les jeunes chercheurs traitant de questions d’histoire à valoriser leurs travaux de recherche. La Revue de l’association des jeunes chercheurs de l’Ouest publie des articles en accès libre sur son site internet, issus de recherches variées, tant d’un point de vue thématique que chronologique, afin de permettre aux masterants, doctorants et jeunes diplômés en histoire de promouvoir leurs travaux. 

Plus d’informations ici.

appel à contribution – Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (XVIIIe-XIXe siècles)

Court identities and the myth of Versailles in Europe: perception, adherence and rejection (18th-19th centuries)
Identidades curiales y el mito de Versalles en Europa: percepciones, adhesiones y rechazos (siglos XVIII-XIX)

Date limite de proposition d’article : 31 décembre 2022.

Dans le cadre de son programme de recherche « Identités curiales et le mythe de Versailles en Europe : perceptions, adhésions et rejets (xviiie-xixe siècles) » (2017-…), le Centre de recherche du château de Versailles souhaite publier des articles relatifs à cette thématique sur le Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles. La recherche peut s’ordonner selon cinq axes, par où pourrait se définir l’idée de « cour parfaite » telle qu’on la rencontre à Versailles : modèle d’organisation, le public/le privé dans la résidence, régner et gouverner en Europe, palais et démocratie, les rituels d’État et palais.

Plus d’informations ici.