Archives par mot-clé : Histoire culturelle

Appel à communication – Le genre et la mort. Approche croisée : archéologie, histoire et anthropologie sociale

Lieu : Strasbourg

Dates : 26-27 novembre 2024

Date limite pour candidater : 28 juin 2024

Ces rencontres jeunes chercheuses et chercheurs visent à rassembler des doctorant-e-s et des jeunes docteur-e-s en archéologie, en histoire et en anthropologie sociale afin de discuter de la problématique du genre en contexte funéraire, ainsi des méthodologies adoptées pour son appréhension par chacune de ces trois disciplines.

Plus d’information ici

Appel à communications – Colloque international “Rock, engagements et émancipations (1950-2020)”

Lieu : université de Rouen-Normandie

Date : 12-14 mars 2025

Date limite pour soumettre une proposition : 30 juin 2024

Dans la conscience collective, Woody Guthrie (1912-1967) incarne un musicien engagé contre toutes les injustices sociales et économiques. Il est l’un des protest singers les plus connus de la première moitié du XXe siècle, celui qui, convaincu du pouvoir de la musique et de ses mots, avait affiché sur sa guitare l’inscription : “This machine kills fascist”. John Steinbeck l’associait même à l’esprit de liberté et de résistance qui animerait le peuple américain. La réalité, telle qu’elle nous a été confiée par ses biographes, fait apparaître un musicien au discours plus complexe et dont l’engagement idéologique progressiste doit être partiellement nuancé. Néanmoins, même avec ses ambiguïtés, il représente un chanteur qui, par ses mots, fit courageusement état de ses convictions contre l’oppression et en faveur de la liberté d’expression. Il fut enfin, peut-être et surtout, pour les amateurs de rock, celui qui allait inspirer Bob Dylan, Bruce Springsteen aux États-Unis ou Joe Strummer (connu sous le surnom de Woody pendant ses années pré-Clash) au Royaume-Uni, soit trois figures emblématiques du musicien engagé du dernier tiers du XXe siècle dans le monde du rock anglophone. De même, mais à l’inverse et    s’ils    sont    souvent    plus    discrets,    on    relève    quelques    groupes / chanteurs·chanteuses qui ont affiché un soutien déterminé à une idéologie droitière et parfois extrême. Il y a donc une tradition d’engagement politique aux accents idéologiques divers dans la musique rock qui remonterait à d’anciennes figures charismatiques, en un combat inlassablement renouvelé et transformé par de nouveaux musiciens.

Plus d’informations ici.

Appel à Communication – Colloque “Rencontres de la fiction historique : la France imaginaire”

Date : 12 et 13 novembre 2024

Lieu : Campus Condorcet, Aubervilliers

Échéance des propositions : 3 juin 2024

En 2019, Laurence Cros et Marie-Jeanne Rossignol invitaient les historien·nes « à surmonter leur réticence, presque instinctive, vis-à-vis de la fiction et à aborder les produits culturels comme objets légitimes de recherches historiques ». Ce projet de recherche s’est traduit par plusieurs colloques et journées d’études pendant deux années ainsi que par la publication d’un numéro du Temps des médias en 2021 dédié à la « fiction historique anglo-américaine ». Les articles sélectionnés abordent des fictions historiques variées : les romans historiques de Walter Scott, les séries Vikings, Peaky Blinders et Borgia, la comédie musicale Hamilton, les films fantastiques sur la guerre de Sécession et les jeux vidéo Assassin’s Creed.

Plus d’informations ici.

Appel à communications – Colloque “Saint-Exupéry : la fabrique des héros”

Lieu : université de Poitiers

Date : 6-8 novembre 2024

Date limite pour soumettre une proposition : 13 mai 2024

La plupart des sociétés ont eu besoin de héros ou d’héroïnes : personnages légendaires, défenseurs acharnés d’une cause, explorateurs, sages, guerriers… Ils ou elles répondent en premier lieu à l’appel de l’aventure. Ces personnages peuvent être ridicules, grotesques, ou parés de toutes les vertus morales et physiques. Certains sont repoussant et maléfiques, mais la plupart exercent une sorte de fascination bénéfique et jouent le rôle de guide ou de modèle. Parfois ils sont décrits comme des hommes ou des femmes providentiels, capables d’insuffler de l’espoir et une vision du monde, de déjouer tous les périls, de réparer les injustices. En effet, s’il existe des héros mythiques ou légendaires, d’autres, beaucoup plus humains, faits de chair et de sang et dont l’existence est restituée par eux-mêmes ou des témoignages, apparaissent plus proches et permettent plus aisément de s’identifier à eux. Le plus souvent, c’est malgré eux qu’ils sont entrainés dans des aventures hasardeuses et semées d’obstacles. Nul doute que la production de héros ou d’héroïnes correspond à une nécessité.

Plus d’informations ici.

Appel à communications – Colloque “Dante en France : la réception savante”

Lieu : université Sorbonne Nouvelle

Date : 19-23 mai 2025

Date limite pour soumettre une proposition : 30 juin 2024

Le projet ANR DHAF a pour objet la réception en France de l’œuvre de Dante, systématiquement explorée sous toutes ses facettes (matérielles, artistiques au sens large, « pop », traductives) depuis le Moyen Âge jusqu’à nos jours. Dans le cadre de ces travaux, le colloque entend fournir une vue d’ensemble des appropriations et de la réception de Dante dans la culture savante française du XIXe siècle au XXIe siècle.

Plus d’informations ici.

Appel à article – Notices pour une encyclopédie de l’histoire de l’Eglise

Ouvrage : Dictionnaire d’histoire et de géographie ecclésiastiques

Université : UCLouvain, KU Leuven (Belgique)

Date limite pour soumettre un article : 1er septembre 2024

Les éditeurs du Dictionnaire d’histoire et de géographie ecclésiastiques recherchent des notices pour leur prochain fascicule.

Cette encyclopédie réputée d’histoire de l’Église, commencée par Alfred Baudrillart en 1909 et actuellement gérée par l’UCLouvain et la KU Leuven en Belgique, publie des notices sur des personnes, des institutions, des phénomènes et des lieux liés à l’histoire du christianisme dans des fascicules imprimés réguliers ; toutes les notices apparaissent également sur la plateforme en ligne de notre éditeur, Brepolis.

Les éditeurs recherchent actuellement des notices pour le prochain fascicule. Les articles doivent fournir des introductions faisant autorité sur le sujet traité, mêlant à la fois des informations factuelles et un résumé du status quaestionis historiographique, et doivent inclure une bibliographie. Ils peuvent être rédigés en français ou en anglais ; la date limite est fixée au 1er septembre 2024. Le nombre de mots est à convenir avec les éditeurs en fonction du sujet.

Le DHGE est une source d’information fiable dans le monde universitaire. Publier dans cette ressource historique signifie partager votre expertise avec un public mondial et ajouter votre nom à notre liste d’anciens auteurs, qui comprend David Knowles, Hubert Jedin, Michel de Certeau et Marie-Dominique Chenu.

Plus d’informations ici

Offre d’emploi – AGRELITA recrute trois post-doctorants

Employeur : Université de Caen, Normandie

Durée : CDD 12 mois, renouvelable

Niveau d’étude : Doctorat en littérature française du Moyen Âge et / ou de la Renaissance, en histoire de l’art du Moyen Âge et / ou de la Renaissance, en langues et littérature anciennes ou en histoire culturelle des XIVe-XVIe siècles.

Date limite pour candidater : 12 mai 2024

Dans le cadre du Projet ERC Advanced grant 2020 AGRELITA, « The reception of ancient Greece in pre-modern French literature and illustrations of manuscripts and printed books (1320-1550): how invented memories shaped the identity of European communities », dirigé par Prof. Catherine Gaullier-Bougassas (Principal Investigator), trois postes contractuels de post-doctorants à temps plein (100%) sont à pourvoir à compter du 01/10/2024.

L’histoire de la réception de la Grèce antique (avant Alexandre le Grand) en Europe occidentale pré-moderne s’est concentrée jusqu’ici presque exclusivement sur la transmission des textes de l’Antiquité grecque. Pourtant, bien avant la renaissance de l’enseignement du grec, de nombreux ouvrages vernaculaires, souvent illustrés, contenaient des représentations élaborées de la Grèce antique. AGRELITA étudie un large corpus d’œuvres littéraires de langue française (historiques, romanesques, poétiques, didactiques) produites de 1320 à 1550 en France et en Europe, avant les premières traductions directes du grec au français, ainsi que les images offertes par leurs manuscrits et livres imprimés. L’examen de ces œuvres et de leurs illustrations (dialogue du texte et de l’image et pouvoirs spécifiques de chacun) permet d’analyser les représentations de la Grèce antique dans la perspective encore inexplorée de l’élaboration d’une nouvelle mémoire culturelle. Elles sont ainsi étudiées en lien avec leur contexte politique, social et culturel, ainsi qu’en lien avec les œuvres des littératures européennes proches et leurs illustrations. Se situant aux frontières des études littéraires, de l’histoire du livre et de l’histoire de l’art, des visual studies, de l’histoire culturelle et politique et des memory studies, AGRELITA propose une réévaluation du rôle joué par la Grèce antique dans les processus de formation des identités en Europe occidentale. Le projet vise également à contribuer à une réflexion générale sur la formation des mémoires, des héritages et des identités.

Plus d’informations ici

Appel à communication – Mobilités, voyages et voyageurs à l’époque romane (fin du Xe-début du XIIIe siècle)

Lieu : Issoire (Puy-de-Dôme)

Dates : 18-20 octobre 2024

Date limite pour candidater : 2 juillet 2024

Après La ville à l’époque romane (2019), L’Art roman et après ? (2022) et Artistes et Artisans à l’époque romane (2023), le Comité scientifique du colloque d’Issoire propose, pour sa session d’octobre 2024, le thème : Mobilités, voyages et voyageurs à l’époque romane (fin du Xe – début du XIIIe siècle).

De récents évènements et évolutions (pandémie et confinements, appels pressants à diminuer la masse et l’ampleur géographique de déplacements, désormais jugés contestables, voire nocifs dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, changement de perception à l’égard de l’automobile-reine et de l’avion, réflexion sur le « localisme » et sur une nouvelle « mondialisation régionalisée »…) ont inversé, au moins dans les perceptions (et les polémiques), la tendance pluriséculaire, considérablement accélérée à partir du second XIXe siècle, au développement des mobilités, en masse, dans l’espace et quant à la vitesse des déplacements. Dans le même temps, l’époque présente connait un développement considérable des phénomènes migratoires, régionaux et intercontinentaux, appelés, aux yeux des experts, à s’accélérer dans les décennies à venir.

La participation des historiens au débat doit contribuer à mette en perspective pluriséculaire l’évolution de ces problématiques et apporter des éléments de réflexion fondés sur l’observation du temps long. Les textes mieux connus et mieux traduits, l’archéologie et les études d’iconographie, l’une et les autres sans cesse  enrichies, permettent, selon l’usage des colloques issoiriens, d’interroger l’effectivité et les modalités, mais aussi les difficultés des mobilités – dans le registre des realia comme dans celui des représentations, figurées, mais aussi mentales – pendant la période du Moyen Âge central.

On rappellera ici, sans souci d’exhaustivité, quelques antécédents, ainsi le thème du XXVIecongrès de la SHMESP, tenu à Aubazine, en Limousin, en 1995 (Voyages et voyageurs au Moyen Âge), ou l’ouvrage de synthèse de Jean Verdon, Voyager au Moyen Âge, paru en 1998 et réédité en 2007. Depuis ce temps, la recherche a considérablement progressé sur ce thème, tant du côté des historiens que des archéologues, des littéraires et des historiens d’art. Dans une perspective pluridisciplinaire, il convient c’est la triple finalité de la manifestation issoirienne – de porter les résultats des travaux des spécialistes à la connaissance d’un public plus large et de faire découvrir à ce public « une histoire en marche » et les travaux de jeunes chercheurs, du Master 2 au Post-doc.

Les suggestions qui suivent s’entendent en tant que sujets de recherche historique en eux-mêmes, ou en tant que tant que sujets de recherches sur leurs représentations, y compris dans le cadre d’études historiographiques.

Plus d’informations ici

Appel à communication – Le personnel d’Inquisition au service du Saint-Office

Lieu : Université Paul-Valéry, Montpellier (site Saint Charles)

Dates : 28-29 novembre 2024

Date limite pour candidater : 30 juin 2024

Notre projet vise à interroger le pouvoir inquisitorial, abordé à travers le rôle politique et social joué par tous ceux qui gravitaient autour des tribunaux en tant qu’acteurs politiques insérés dans des dynamiques sociales complexes. Notre intérêt n’est pas tant d’étudier tel ou tel aspect de l’histoire de l’Inquisition que d’apporter un éclairage nouveau sur le fonctionnement de l’institution dans son action concrète à l’échelle régionale, à partir de l’étude des personnels des tribunaux de district, puisque ce sont eux qui décidaient de la politique à appliquer pour mener à bien leur mission d’éradication de l’hérésie en fonction du degré d’enracinement local de l’institution et de ses relations avec d’autres pouvoirs.

Plus d’informations ici

Appel à communications – Journée d’études “Appartenances et altérités. La citoyenneté aux époques moderne et contemporaine”

Date : 4 juin 2024

Lieu : université Paris 1

Date limite pour soumettre une proposition : 14 avril 2024

La journée d’étude des doctorant·e·s de l’IHMC, qui aura comme titre : « Appartenances et altérités. La citoyenneté à l’époque moderne et contemporaine ».

Cette journée aura lieu le mardi 4 juin au centre Malher de l’université Paris 1, mais une visioconférence sera aussi disponible. Les contributions en visioconférence seront donc acceptées. Chaque contribution durera 20 minutes et sera suivie d’une discussion avec un·e chercheur·se du laboratoire.

Pour participer, vous pouvez envoyer une proposition comportant un titre et un bref texte de présentation (1 500 à 2 000 caractères).

Les réponses sont à transmettre avant le dimanche 14 avril à l’adresse : je-doct.ihmc@univ-paris1.fr

Plus d’informations ici.