Archives par mot-clé : Histoire culturelle

Appel à contribution – Les chartreux et les images. Nouvelles perspectives sur l’art et la culture dévotionnels cartusiens à la fin du Moyen Âge et durant la première modernité.

Lieu : Leuven, Belgique

Dates : 15-17 mai 2025

Date limite pour candidater : 30 septembre 2024

À la fin du Moyen Âge, l’ordre cartusien connaît une expansion considérable ; les chartreuses sont alors souvent construites en lisière des villes et dépendent en grande partie des dons provenant de riches bienfaiteurs et bienfaitrices, nobles et patricien·nes. En échange de ce soutien financier, ces personnes attendent des moines et des moniales – qui sont alors considéré·es comme une élite spirituelle – qu’ils et elles prient pour le salut de leurs âmes. Par ailleurs, l’engagement des chartreux dans les processus de réforme religieuse implique des interactions croissantes avec le monde extérieur.

Pendant longtemps, les chercheurs et chercheuses ont supposé que la présence d’œuvres d’art dans les chartreuses s’explique avant tout par l’influence de ces bienfaiteurs et bienfaitrices. Cependant, cette hypothèse tend aujourd’hui à être révisée. Une plus grande considération est accordée à l’implication des moines et des moniales dans le programme visuel de leurs monastères, ce qui conduit à jeter un regard nouveau sur le mécénat des chartreuses. En outre, il existe des preuves de la présence de petites images de dévotion, peintes ou sculptées, dans les cellules. De même, un nombre considérable de manuscrits enluminés et de livres imprimés comportant des illustrations d’origine cartusienne ont été conservés. Tout ceci suggère que les images religieuses, dans toute leur diversité et leur variété, ont servi de support à des pratiques contemplatives et méditatives, au même titre que les textes.

Dans le cadre de cette conférence, nous souhaitons explorer plus avant ces nouvelles pistes de recherche et ouvrir de nouvelles voies afin de mieux cerner le rôle des œuvres d’art et des images dans les chartreuses européennes (c. 1350-1700).

Plus d’informations ici

Bourse – Bourse Robert de Sorbon 2024-2025

Date limite pour candidater : 15 octobre 2024

Public visé
Cette bourse s’adresse aux doctorants en histoire médiévale préparant leur thèse à l’étranger ainsi qu’aux docteurs en histoire médiévale ayant soutenu leur thèse à l’étranger, depuis trois ans au maximum.

Contenu de la bourse

Cette bourse permettra au lauréat de réaliser un séjour d’un mois, entre février et avril, au sein du Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, lequel prendra en charge son déplacement aller et retour, son logement à la Maison des chercheurs du Campus Condorcet et lui versera une somme de 1000 euros destinée à couvrir les frais courants du séjour. En outre, le lauréat obtiendra le statut de membre associé du Laboratoire pendant trois ans.

Plus d’informations ici

Appel à communication – Knowledge Transfer between and across Ancient Empires

Lieu : Institue for the History of Ancient Civilizations (IRHAC), Northeast Normal University (NENU), Changchun

Dates : 5-7 septembre 2025

Date limite pour candidater : 15 décembre 2024

The communicative turn historical studies have seen in recent years has also reshaped the way we understand information flow and knowledge transfer. It is not anymore a simple sender-receiver-model that is applied to examine ancient sources, but a full acknowledgement of the complex dynamics of communication with all the accompanying, enabling, and limiting political, social, legal, economic, and religious-cultural frameworks that matters in transferring, that is, transmitting and receiving formal and tacit knowledge between persons and across times. In the XVIII Melammu Symposium, we aim at connecting the topic of knowledge transfer to the imperial framework. Paper proposals are invited from all ancient studies disciplines and might address, but are, of course, not limited to, questions of the languages, ways, forms, agents, possibilities, ideologies, limits etc. knowledge was transferred through, both between contemporaneous and across consecutive ancient empires; but also those cases where knowledge was not transferred, intentionally or by chance, and potential feedback of these (non-)transfers on the respective systems. 3–4 travel bursaries are available for doctoral students.

Plus d’informations ici

Appel à communication – Trade, Production, Consumption of Textiles and Dress in the Early Modern

Lieu : Centro Tedesco di Studi Veneziani, Venise (Italie

Dates : 28 et 29 mai 2025

Date limite pour candidater : 30 septembre 2024

Venice in the early modern period flourished as a centre of textile production and trade, shaping and fostering global networks of connections that directly impacted dress in Europe and elsewhere. Due to Venice’s impenetrable location, its proximity to the centre of Europe and a long-standing tradition of merchants and seafarers, Venice had positioned itself as a principal gateway between Europe and the East. Whether it was through the importation of luxury goods such as textiles and carpets, exports of beauty products and perfumes or exchanges of ambassadorial gifts, Venice aided in the dissemination and infiltration of ideas, styles and designs between Europe and the East. Furthermore, due to the flourishing art production and the thriving printing press in sixteenth-century Venice, textile patterns and dress styles were able to spread throughout Europe and the rest of Venice’s trading posts around the world influencing fashions, designs, methods of production and patterns of consumption. Apart from the unaffected patrician government attire, infiltrations of new styles were particularly noticeable in Venice itself, throughout Carnival festivities, dogal and ambassadorial processions, operas and theatres, gambling dens and in everyday life where both spaces and bodies were adorned.

This conference aims to generate a discussion about the role of Venice as a centre of a global network of connections as seen through its trade, production, and consumption of textiles and dress as well as carpets, haberdashery, beauty products, perfumes, dyes, feathers, jewellery and design.

The conference is open to all, but we particularly welcome submissions from PhD candidates and early career researchers, who are invited to speak about the topic with reference to their current or previous projects. We invite potential speakers to submit the following as a single document to the Dressing the Early Modern Network at info@dressingtheearlymodern.com: (1) a paper title; (2) a 300-word paper abstract, which should include the main question of the research project; (3) a short written biography (150 words max); (4) institutional affiliations; (5) subject of PhD thesis and (expected) date of completion; and (6) contact information. Each speaker will be allotted twenty minutes.

Organised by Jola Pellumbi, Sara van Dijk, and Torsten Korte, Dressing the Early Modern Network, in collaboration with Centro Tedesco di Studi Veneziani.

Plus d’informations ici

Appel à communication – Gender, Identity, and Authority in Late Antiquity

Lieu : University of Tulsa, Oklahoma (USA)

Dates : 20-23 mars 2025

Date limite pour candidater : 1er octobre 2024

The Society for Late Antiquity is pleased to announce the sixteenth biennial meeting of Shifting Frontiers in Late Antiquity, which will be held at The University of Tulsa, in Tulsa, Oklahoma. We encourage papers that investigate issues and aspects of gender, identity, and/or authority within the broader late antique world, either in relation to one another or on their own. This thematic scope is intentionally broad, allowing for many different approaches and from a host of disciplines and methodologies. Gender, for example, might include the impact of religion or other factors on ideas of the family, sex, and sexuality, understandings of the nature of gender differences, or conceptions of identity and authority in relationship to the gendered or genderless self or other. Likewise, identity might focus on its self-perception or ascription by others, its potential to be malleable, situational, or contested, or its various components, like ethnicity, political allegiance, religious affiliation, or class. Finally, authority might interrogate its attribution to or expectation for a particular person (e.g., an empress or saint), place (e.g., Rome), or thing (e.g., a text or creed), the mechanisms for its attainment or rejection, such as tradition, merit, or force, or its realization of lack thereof, either as an actual fact or ideal.

Plus d’informations ici

Appel à article – Montrer les collections médiévales

Revue : exPosition

Estimation de mise en ligne : juin 2025

Date limite pour candidater : 30 juin 2024

En France, les événements révolutionnaires de 1789 ont accéléré une prise de conscience, dans les milieux érudits, de l’existence d’un patrimoine local, médiéval, dit « gothique ». Dès lors, des consignes ont été établies par le gouvernement révolutionnaire pour recenser les monuments et autres œuvres d’un passé jusque-là plutôt méprisé. Ils ont été désormais considérés comme des supports à la connaissance de l’histoire nationale et comme des exemples pour les artisans et les artistes, notamment dans le cadre de projets de restauration. Parallèlement, des publications sous forme d’articles dans les revues des sociétés savantes ou de manuels se sont multipliées et ont réveillé la convoitise de collectionneurs vis-à-vis de pièces originales. Le cas d’Alexandre du Sommerard (1779-1842), évoqué dans l’ouvrage d’Honoré de Balzac, Le cousin Pons, est bien connu, puisqu’à l’origine du musée de Cluny, créé en 1844, actuel musée national du Moyen Âge à Paris. D’autres collections ont été créées au cours du XIXe siècle sur le territoire français, par des particuliers, souvent membres de ces sociétés savantes si florissantes, ou à l’occasion de restaurations. Certaines sont devenues des musées de site (musée de l’abbaye de Gellone à Saint-Guilhem-le-Désert, musée lapidaire de Vézelay etc.), d’autres sont entrées dans le commerce de l’art, non seulement national mais aussi international. Ainsi voit-on des sections entières dédiées au Moyen Âge dans les plus grands musées du monde, et même un musée entier les Cloisters, à New York, où des œuvres françaises côtoient des pièces issues d’autres pays européens. Ceux-ci n’échappèrent pas à ce même attrait pour le passé médiéval et ses objets, suivant des protocoles différents de ceux de la France, du moins en partie, mais aboutissant à des résultats semblables.

Plus d’informations ici

Appel à contribution – Quand histoire et sciences se rencontrent. Quel regard historique porter sur la circulation des savoirs au Moyen Âge ?

Lieu : Tunis

Dates : 17-19 février 2025

Date limite pour candidater : 21 juin 2024

« Si nous voulons saisir la pensée scientifique d’une époque, nous devons, autant qu’il est possible, essayer de la saisir dans sa cohérence propre. Pas besoin de rappeler que nous ne devons pas, autant qu’il est possible, nous référer à des connaissances ultérieures, mais voir comment la pensée scientifique d’une époque met en jeu des éléments de valeur d’importance et d’origines très différentes, et selon une
combinaison particulière.» (Jacques Roger, 1968)

Le renouvellement des perspectives de lecture et d’interprétation des savoirs anciens, à travers les textes ou d’autres formes de matériaux et de supports, a permis d’accorder progressivement une pleine légitimité – jadis sous-estimée – à la pratique d’une histoire des sciences. Celle-ci a d’ailleurs été étendue à une histoire des savoirs et des pratiques dans une perspective sociologique et anthropologique plus large. Quant à la notion même de science, elle reste largement sujette à débat et échappe le plus souvent aux exigences de toute définition stricte.

À la suite des travaux de Gérard Simon (pour l’histoire de la physique) ou encore de Jacques Roger (pour l’histoire de la biologie), un renouveau historiographique a invité à resituer la pensée, les savoirs et les pratiques scientifiques dans leur contexte, pour les envisager au sein de leur « cohérence propre » dans un cadre intellectuel et culturel qui dépasse celui de la science occidentale contemporaine. L’étude porte alors sur une temporalité plus large et sur un espace géographique plus étendu, englobant les influences mutuelles et les phénomènes de transmission.

Plus d’informations ici

Appel à contribution – Reassessing Canon Formation in Medieval Literature

Lieu : UPF Barcelona (Espagne)

dates : 20-22 février 2025

Date limite pour candidater : 15 juillet 2024

Set for 2025 at Universitat Pompeu Fabra (UPF) in Barcelona, Reassessing Canon Formation in Medieval Literature emerges from a collaborative research project involving the University of Geneva and Université Libre de Bruxelles. It centrally features the Cycle des Sept Sages (C7S), a pivotal but underrecognized work of medieval French prose, based on the Roman des Sept Sages de Rome and its six prose continuations. These texts provide a unique window into the literary landscape of the late 13th century and serve as a focal point for our discussions on canon formation.

Our conference seeks to push beyond traditional literary analyses by adopting an interdisciplinary approach to reassess medieval literary canons. We aim to dissect the concept of ‘canon’ through comprehensive single-tradition studies and comparative analyses across different traditions. This exploration will critically evaluate the role of historical narratives and 19th-century scholarship in defining literary ‘greatness’.

Plus d’informations ici

Appel à communications – Colloque international “Arts du cirque sans frontières : pour une histoire mondiale du cirque”

Lieu : Paris (La Villette)

Date : 3-5 février 2025

Date limite pour soumettre une proposition : 1er septembre 2024

Ce colloque ambitionne de décloisonner ces historiographies en appelant les chercheurs et chercheuses en histoire et plus largement en arts et sciences sociales (arts du spectacle, histoire de l’art, sociologie, anthropologie, etc.) mais aussi les acteurs du monde artistique et culturel à croiser leurs approches. Ce colloque se voit comme un premier pas vers une histoire mondiale du cirque, sans ignorer les limites d’une telle entreprise. L’historiographie du cirque est récente et beaucoup d’aspects restent inexplorés. Les travaux établissant des ponts entre les différentes histoires nationales manquent. En outre, une partie d’entre elles n’ont pas encore été écrites. L’histoire du cirque dans certaines régions du monde, et à certaines périodes demeure largement méconnue. Par conséquent, des communications retenant une approche locale pourront être proposées si elles permettent d’attirer l’attention sur ces espaces où l’histoire du cirque reste à écrire. Néanmoins, l’accent sera mis sur les approches comparées ou connectées, globales voire mondiales. Il s’agira de mettre en avant des dynamiques interculturelles plutôt que des particularismes locaux.

Plus d’informations ici.

Appel à communication – Euro-Mediterranean Entanglements in Medieval History

Lieu : en ligne via Zoom

Dates : dates multiples du 24 septembre 2024 au 27 mai 2025

Date limite pour candidater : 3 juin 2024

Les Instituts historiques allemands de Paris et de Rome continuent le cycle de séminaires en ligne sur les »enchevêtrements euro-méditerranéens dans l’histoire médiévale« durant l’année universitaire 2024/2025. Les événements auront lieu tous les deux mois. Il met l’accent sur le partage d’idées et de perspectives nouvelles. Ils s’adressent à la fois aux jeunes chercheurs et aux chercheurs confirmés de toutes les disciplines médiévales. L’objectif est de créer un forum international et interdisciplinaire où un large éventail de sujets et d’approches méthodologiques peuvent être présentés et discutés. Nous invitons cordialement les chercheurs intéressés à présenter et à discuter de leurs travaux en cours ou récemment achevés devant un public international.

L’aire géographique est volontairement peu délimitée et comprend l’Europe ainsi que la Méditerranée au sens large. Les interconnexions entre la zone euro-méditerranéenne et les autres régions du monde sont également incluses. Les domaines thématiques suivants sont privilégiés:

  • Interconnexions interrégionales, transculturelles et interreligieuses (processus/résultats);
  • Frontières et espaces de contact;
  • Réseaux sociaux et relations interpersonnelles;
  • Migration et mobilité;
  • Transfert, diffusion et adaptation ou transformation des idées, des connaissances et des objets matériels.

Plus d’informations ici