Archives par mot-clé : histoire médiévale

Appel à contribution – Visual and Material Cultures of Female Sanctity in Late Antiquity and the Middle Ages

Lieu : Université Otto-Friedrich, Bambert, Allemagne

Dates : 13 et 14 juillet 2023

Dates limites pour proposer une communication : 28 février 2023

Two- and three-dimensional images of female saints are highly complex religious objects. They depict the saints in a wide variety of material and performative settings in which the women are richly gifted and preciously adorned. During their object history, these images have been subjected to repeated changes by multiple actors. Their formation as artefacts is inextricably linked to the developments of the cult of the saints as a social phenomenon (Peter Brown). In sophisticated ways, they reflect, negotiate and sometimes contradict the societal roles attributed to women.

This workshop aims to explore the visual and material cultures of female sanctity in their multiple facets: Agnes, Mary, Clare and many others. It will take objects and cults that have been discussed separately to date and place them in relation to each other. The chronological focus will centre on Late Antiquity and the Middle Ages. Of special interest are questions of materiality and performativity: what did it mean to render the image of a female saint on parchment, as a panel painting, in stone, glass, metal, wood, ivory or other materials? Was it integral to liturgical and non-liturgical practices of action – in the multisensory church space and beyond? Who tells the story – and to whom?

The workshop is funded by the German Research Foundation. It takes an interdisciplinary perspective. Contributions from art history, history and related disciplines are as welcome as case studies from material and preservation sciences.

Plus d’information ici

Appel à contribution – Seigneurs et maîtres : dominer en Normandie médiévale (XIe-XVe siècle)

Lieu : Centre Culturelle International de Cerisy-la-Salle

Les dates du colloque seront annoncé en Octobre 2023

Dates limites pour proposer une contribution : 15 juin 2023

Pour reprendre une expression fameuse de Robert Fossier, qui domine la « terre et les hommes » en Normandie entre le XIe et le XVe siècle ? Tout en rouvrant les dossiers classiques de l’historiographie normande, telle la question de la féodalité ou de l’absence du servage, cette rencontre souhaite faire émerger de nouvelles réflexions autour de la notion de domination. Ici entendue comme le contrôle effectif de groupes ou de territoires, elle renvoie également aux stratégies mises en œuvre par les dominants pour légitimer et justifier l’ordre social. À travers la relecture de phénomènes politiques, économiques, sociaux et religieux, pris dans leur ensemble, le colloque s’inscrit dans la continuité de travaux récents sur la fabrique du pouvoir dans les sociétés médiévales tout en souhaitant interroger et peut-être redéfinir le concept de domination. En effet, si la domination contribue à hiérarchiser la société, d’autres aspects comme la coopération, la négociation et la contestation sont à prendre en compte.

Plus d’information ici

Appel à contribution – Les paysans et leurs animaux

Lieu : Festival d’Histoire de Montbrison

Dates : 15 au 20 novembre 2023

Date limite pour proposer une communication : 28 février 2023

Le prochain festival d’histoire de Montbrison aura lieu du 15 au 20 novembre 2023 sur le thème “les paysans et leurs animaux. Hier, aujourd’hui, demain”. Il comprendra des expositions, des cafés culturels, des visites d’exploitations agricoles, un salon du livre d’histoire. Le colloque, véritable épine dorsale du Festival, se déroulera les 16 et 17 novembre et sera consacré au même thème.

Les rapports de l’homme (le paysan, l’éleveur) avec ses animaux désormais familiers ont été profondément modifiés au fil du temps, en fonction des mouvements de population, des échanges, des occupations de territoire, des avancées techniques (modes de défrichement, de transport, d’enclosure). Pourtant ils ne font pas souvent l’objet d’une étude croisée.

Plus d’information ici

Appel à contribution – Le silence

Lieu : Université de Sorbonne, Paris

Dates : 17 mars, 21, avril, 12 mai 2023

Date limites pour proposer une contribution : 19 février 2023

Les questionnements autour du silence ont connu un regain d’intérêt ces dernières années dans le cadre de l’essor de l’histoire des sensibilités, dans le sillage des travaux d’Alain Corbin. Les médiévistes se sont emparés de ces thématiques, en particulier à l’occasion du congrès de la Société des historiens médiévistes de l’enseignement supérieur public (SHMESP) consacré à la voix, qui s’est tenu à Francfort en 2019. Vincent Debiais, la même année, s’est intéressé à la place du silence dans l’art médiéval, et notamment à ses implications théologiques. Tout récemment, Thomas Rodot s’est penché sur l’intégration des sourds dans la société médiévale. Nous nous attacherons dans ce second séminaire de l’année à l’étude pluridisciplinaire de ce thème. 

Plus d’informations ici

Appel à articles – Anatolia Antiqua XXXI – Varia

Envoi d’un résumé : 1er mars 2023

Réponse du comité scientifique : 15 mai 2023

Publication : Novembre 2023

Revue scientifique annuelle de l’IFEA dédiée à l’archéologie, Anatolia Antiqua couvre un large éventail de disciplines, allant des travaux de terrain aux thématiques du patrimoine culturel en passant par l’archéométrie et l’étude de matériel. Elle se compose de deux parties : une première partie consacrée aux articles de synthèse et une seconde partie intitulée « Chroniques des travaux archéologiques en Turquie », laquelle est destinée aux rapports des fouilles et études archéologiques en Turquie et ses régions avoisinantes de la préhistoire à la période médiévale au sens large.

Les articles dont les sujets relèvent du domaine susmentionné doivent être préparés conformément à nos normes de publications  et peuvent être rédigés en français ou en anglais.

Plus d’information ici

Appel à contribution – Interroger la matière des sources : une approche partagée ?

Lieu : MSH, amphithéâtre des thèses, Dijon

Date : 28 avril 2023

Date limites pour proposer une communication : 13 février 2023

Depuis les années 1980, plusieurs disciplines participent de façon plus ou moins évidente à la considération matérielle et technique des sources. La réception de cette approche, de ce « tournant matériel », invite les chercheurs à considérer ces dernières comme des objets d’étude en tant que tels. Aussi, les notions de « culture matérielle » et de « chaîne opératoire » sont des récurrences en archéologie, et la matérialité physique des documents dans les sciences historiques s’est pleinement affirmée. Nous nous questionnons sur la place réelle de cette considération matérielle dans le discours scientifique. Nous invitons nos confrères doctorants, jeunes chercheurs et étudiants en master à participer à cette journée d’étude.

Plus d’information ici

Appel à contribution – What survives after death ? Parish communities and death commemoration strategies in the medieval city

Lieu : Université de Coimbra, Portugal

Dates : 10-12 juillet 2023

Date limites pour proposer une contribution : 31 janvier 2023

The International Conference COMMEMORtis – What survives after death? Parish communities and death commemoration strategies in the medieval city invites all researchers working on the medieval urban parish and studying the history of death and the economy of salvation. We also encourage the participation of historiographical analysis based on Digital Humanities. We therefore invite the submission of proposals for communications that will scrutinise late medieval urban parishes and their parishioners, taking particular notice of the beliefs and behaviour predicated upon death.

Plus d’information ici

Appel à contribution – Translatio

Lieu : Université libre de Bruxelles

Date : 31 mars 2023

Date limite pour proposer une communication : 31 janvier 2023

Souhaitant accomplir pleinement son rôle de Groupe de contact F.R.S.-FNRS, compliqué ces dernières années par la crise sanitaire, Translatio organise une journée consacrée à l’état de la recherche sur l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge en Fédération Wallonie-Bruxelles. Celle-ci se tiendra le 31 mars 2023 à l’Université libre de Bruxelles. Elle sera l’occasion de (re)découvrir les thématiques et méthodes de la recherche actuelle.

Dans cette perspective, le présent appel à communication est lancé tant aux jeunes chercheurs et chercheuses (Master diplômé·es, doctorant·es) qu’aux chercheurs et chercheuses confirmé·es émanant de toutes disciplines (histoire, archéologie, histoire de l’art, linguistique, paléoenvironnement, etc.). Les communications auront pour objet des projets de recherche individuels ou collectifs en cours ou récemment achevés. D’une durée de 20 à 25 minutes, elles pourront adopter une approche historiographique, méthodologique ou présenter les résultats d’une enquête achevée. Priorité sera accordée aux chercheurs et chercheuses issu·es de la FWB. Les propositions de communication (150 à 300 mots) sont à faire parvenir à l’adresse suivante avant le 31 janvier 2023

Plus d’information aurpès de cette adresse mail : nschroed@ulb.ac.be

Appel à contribution – Par les pierres et par les hommmes : Méthodes et outils d’étude du bâti

Lieu : Université Paul-Valéry – Montpellier 3

Date 24 mars 2023

Date limite pour proposer une contribution : 15 février 2023

Le 24 mars 2023 se tiendra la journée d’études “Par les pierres et par les hommes. Méthodes et outils d’étude du bâti”, co-organisée par Gaëlle Pinède, doctorante contractuelle au CEMM et Coline Gravier, titulaire du master Mondes Médiévaux, avec le soutien de Madame Géraldine Mallet, professeur des Universités en histoire de l’art médiéval.

Cette journée a pour objectif de présenter les différentes méthodes d’étude du bâti et les outils à disposition des étudiants et jeunes chercheurs.

Par définition, étudier le bâti consiste en l’observation fine de vestiges construits conservés en élévation. La multiplicité des pratiques, des outils et des protocoles en fait une approche pluridisciplinaire par essence, empruntant notamment à l’histoire de l’architecture, l’histoire de l’art, l’archéologie ou l’histoire des techniques. De la même manière, divers spécialistes et corps de métier se trouvent impliqués dans l’étude des monuments et bâtiments, quelles que soient leur nature, leur fonction ou leur période. Aussi, la nécessité d’une harmonisation des méthodes a conduit au déroulement de nombreux événements scientifiques.

Le souhait du comité scientifique et d’organisation est de destiner cette journée aux étudiants. Qu’ils poursuivent un cursus en lien avec l’étude du patrimoine bâti ou soient simplement curieux des domaines que cela recouvre, l’objectif est de leur présenter le large panel d’outils qui se trouve à leur disposition. Pour les intervenants, il s’agit donc de se concentrer sur la transmission de méthodes, de protocoles et d’outils au-travers d’exemples concrets pertinents. De cette manière, cette journée sera l’occasion de rencontres et d’échanges entre professionnels, jeunes chercheurs et néophytes.

Plus d’information ici

Appel à contribution – La sculpture bourguignonne du XVe siècle

Lieu : Dijon

Dates : 11-13 décembre 2023

Dates limites pour proposer une contribution : 1er mars 2023

Notre connaissance de la sculpture en France d’un long XVe siècle qui irait du gothique international à la première Renaissance se trouve dans une situation paradoxale. Elle a été enrichie de nombreuses études durant les dernières décennies, qui ont porté sur les artistes et les centres ou régions de production, sur les chantiers les plus significatifs, sur les commanditaires, sur certaines formes et sur certaines iconographies, sans oublier les matériaux et les techniques. Tous ces travaux ont souligné s’il en était besoin le dynamisme et la qualité de la production sculptée du dernier siècle du Moyen Âge dans le royaume de France et, au sein de celui-ci, tout particulièrement du foyer artistique bourguignon. Produit d’un dense réseau d’artistes et de commanditaires, la production sculptée des espaces rassemblés sous la domination des princes Valois de Bourgogne depuis Philippe le Hardi (1347-1404) jusqu’à leurs lointains héritiers impériaux au début du XVIe siècle a depuis fort longtemps retenu l’attention des historiens de l’art qui ont su y reconnaître un véritable « chaudron » de la sculpture française et européenne de la fin du Moyen Âge.

Plus d’information ici