Archives par mot-clé : histoire médiévale

Appel à communications – Éditer, traduire et interpréter les Pères grecs dans l’espace francophone européen (1450-1650)

Editing, Translating and Interpreting the Greek Fathers in the French-Speaking Regions of Europe (1450-1650)

Journées d’études 2022 de l’Institut d’histoire de la Réformation (IHR), UNIGE.

Date limite de proposition de communication : 30 juin 2022.

Lieu et date de l’événement : Genève, 3-4 novembre 2022.

En privilégiant une approche à la fois historique, théologique et philologique, les journées d’étude apporteront un éclairage comparatif sur les différents projets éditoriaux et contextes de production qui ont contribué à la diffusion des œuvres patristiques grecques et à leur donner des nouvelles significations. L’accent régional et linguistique se veut un encouragement à combler les lacunes de la littérature actuelle et à mettre en évidence les frontières perméables entre les divers milieux confessionnels qui ont pris forme au cours de la période examinée. Une attention particulière sera accordée aux imprimeurs, éditeurs et traducteurs actifs dans les centres intellectuels francophones, depuis Genève, Lausanne et Neuchâtel jusqu’aux Flandres françaises, en passant par Paris, Lyon et d’autres villes du royaume de France, mais une place sera également faite aux centres situés dans les environs immédiats, comme Anvers, Strasbourg et Bâle.

Plus d’informations ici.

Appel à contributions : Pensée politique et gouvernement en occident médiéval (XIe-début XIIIe siècles) : regards croisés

Lieu : Namur (Belgique).

Dates : 10-12 mai 2023.

Date limite de réponse à l’appel : 15 juillet 2022.

Le « long XIIe siècle », souvent qualifié de renaissant depuis l’ouvrage célèbre de Charles H. Haskins, est une période d’importantes mutations sur le plan culturel et intellectuel, mais aussi politique et institutionnel. Les mutations gouvernementales se succèdent et posent les premières pierres d’un édifice qu’une frange de l’historiographie qualifie sous le syntagme de « genèse de l’État moderne ». Les penseurs médiévaux, majoritairement des ecclésiastiques, perçoivent également ces transformations fondamentales et les réflexions autour des questions du pouvoir et du gouvernement laïc (vanité de la cour, tyrannicide, thème du roi lettré, métaphore organiciste, etc.) fleurissent au sein de textes aux caractères extrêmement variés. En effet, en l’absence de traités spécifiques (tels les miroirs aux princes qui se développent à partir du XIIIe siècle – à l’exception notable du Policraticus de Jean de Salisbury, œuvre complexe et polysémique), la pensée politique du XIIe siècle s’exprime au détour des commentaires de la Bible et dans la littérature exégétique en général (Ph. Buc), dans les textes juridiques alors en pleine expansion (K. Pennington), dans des œuvres narratives à vocation historique (B. Weiler, E. Morgan) ou dans la littérature récréative (D. Crouch), voire dans des documents plus personnels comme la correspondance ou encore dans les préambules des chartes des gouvernants.

Pour plus de renseignements, ici.

Appel à contributions : Euro-Mediterranean Entanglements in Medieval History. Online seminars organised by the German Historical Institutes of Paris and Rome

Date : année universitaire 2022/2023 (en ligne).

Date limite de réponse à l’appel : 10 juin 2022.

Les Instituts historiques allemands de Paris et de Rome lancent un deuxième cycle de séminaires en ligne sur les “enchevêtrements euro-méditerranéens dans l’histoire médiévale” durant l’année universitaire 2022/2023. Les événements auront lieu tous les deux mois. Ils s’adressent à la fois aux jeunes chercheurs et aux chercheurs confirmés de toutes les disciplines médiévales. L’objectif est de créer un forum international et interdisciplinaire où un large éventail de sujets et d’approches méthodologiques peuvent être présentés et discutés.

Pour plus de renseignements, ici.

Appel à communications : Construire l’église-monument par les textes et les images (Ve-XIIe siècle)

Lieu : Aix-en-Provence.

Dates : 13-14 décembre 2022.

Date limite de réponse à l’appel : 30 juillet 2022.

Face à l’océan de textes et d’images qui constituent une multitude de discours sur l’église-monument, le projet E-CCLESIA se fixe pour objectif l’édification d’une vaste base de données de textes latins traduits et commentés et d’images contextualisées. Compte tenu de l’immensité de la tâche, il est important de se tourner vers l’ensemble des chercheurs qui travaillent sur cette thématique. C’est la raison pour laquelle le présent colloque accueillera toutes les propositions de communication qui portent sur l’émergence du discours textuel et visuel sur l’église-monument dans les différents types de textes (littéraires, administratifs, épigraphiques, hagiographiques) et dans les différents types de supports (peintures, mosaïques, reliefs sur ivoire ou métal, livres enluminés, etc.) du Ve au XIIe siècle.

Pour plus de renseignements, ici.

Appel à contributions : The Medical Paratext

Lieu : Glasgow (Royaume-Uni).

Dates : 07-08 septembre 2022.

Date limite de réponse à l’appel : 30 avril 2022.

‘Paratext’ is a term coined by Gérard Genette in 1987 to refer to the material surrounding a printed text, including titles, prefaces, introductions, and footnotes. The notion of the paratext has recently been introduced to the study of medieval codices, with scholars working on medieval palaeography and codicology currently negotiating its various categorisations and the challenges thereof. An important category of medieval manuscripts that has often been neglected in that respect is that of medical codices. This conference aims to plug this gap by applying the concept of the paratext right to the very heart of the study of medieval medical manuscripts containing texts in a variety of languages, including Arabic, Persian, Greek, Hebrew, Latin, and other European vernacular. It thus seeks to make a significant advance in our understanding of how medieval medical manuscripts were used by their producers and consumers.

Pour plus de renseignements, ici.

Appel à contributions : La diplomatie des villes au Moyen Âge et durant la première modernité

Lieu : Rome (Italie)

Dates : 23-25 juin 2022

Date limite de réponse à l’appel : 30 avril 2022

Ce colloque conclusif envisage d’examiner à la fois les principaux apports de ce programme et de compléter le tableau. Est ainsi envisagée la question singulière des ligues urbaines qui n’a pas fait l’objet de synthèses comparatives régionales. Si l’on excepte quelques cas bien documentés, notamment en Italie, en Empire ou en Flandres, le sujet a peu retenu l’attention des chercheurs, alors même qu’il porte à l’extrême les enjeux de la diplomatie des villes par l’intensification des réseaux que ces alliances induisent ou par la nature même des enjeux parfois vitaux pour les cités qui en sont à l’origine. La première et la seconde ligues lombardes en sont un bel exemple, mais nullement le seul.

Pour en savoir plus, ici.

Appel à contributions : L’invention d’origines grecques dans les cultures textuelles et visuelles de l’Europe pré-moderne (1100-1600)

Lieu : Lille

Dates : 15-16 juin 2023

Date limite de réponse à l’appel : 1er juin 2022

En 1176, Chrétien de Troyes exprime l’idée d’un héritage dont le berceau serait la Grèce, origine de la « chevalerie » et de la « clergie », dans le célèbre prologue du Cligès : « Ce nos ont nostre livre apris / qu’an Grece ot de chevalerie / le premier los et de clergie » (v. 28-30). Le but d’un tel discours est de s’appuyer sur des origines pour créer une continuité à travers le recours à la translatio imperii et studii, et ainsi légitimer et célébrer le pouvoir et le savoir contemporain à la lumière d’un passé grec. Mais Chrétien de Troyes ne donne pas de contenu précis à ces origines grecques. De nombreux auteurs de l’Europe pré-moderne s’attellent ensuite à leur représentation : ils s’approprient et/ou inventent des origines grecques, puisque ces dernières peuvent renvoyer à des données héritées et souvent réinterprétées, ou bien être fantasmées.

Pour en savoir plus, ici.

Appel à articles : Les écritures judiciaires dans les villes entre le XIIIe et le XVIe siècle : une comparaison à l’échelle européenne

Date limite de réponse à l’appel : 30 septembre 2022.

Au cours des dernières décennies, l’étude des sources judiciaires a donné lieu à de nombreuses conférences, séminaires, projets et publications au niveau international. La recherche peut désormais s’appuyer sur des travaux fondamentaux de recensement de la documentation conservée dans les archives et sur de riches études contribuant à dessiner un cadre général aux contours de plus en plus précis sur des contextes variés qui prennent en compte les villes dominantes et les villes sujettes, les centres mineurs comme les communes rurales.

Pour en savoir plus, ici.

Appel à contributions : Environnement et société au Moyen Âge

Lieu : Poitiers

Dates : 11-14 mai 2023

Date limite de réponse à l’appel : 30 avril 2022

Prise de conscience des dérèglements climatiques, menace de crises écologiques majeures, débat sur le concept d’Anthropocène ont donné ces dernières décennies une dimension nouvelle à l’intérêt déjà bien établi des sciences humaines et sociales pour l’étude des relations entre l’homme et son environnement. C’est ce champ de recherche transdisciplinaire et dynamique que la SHMESP entend investir pour son 54e congrès dédié aux rapports entre « Environnement et sociétés au Moyen Âge » dans les espaces occidentaux, byzantins et arabo-musulmans, aussi bien que nordiques et slaves non chrétiens.

Pour en savoir plus, ici.

Appel à contributions : Analyse des reliques, légendes hagiographiques et mémoires carolingiennes. Autour du corps de l’apôtre Jacques le Majeur à Toulouse

Lieu : Toulouse

Dates : 09-10 novembre 2023

Date limite de réponse à l’appel : 15 septembre 2022

La basilique Saint-Sernin de Toulouse s’enorgueillit depuis le XIVe siècle de posséder le corps entier de Jacques le Majeur. En 1389, le marchand florentin Bonacorso Pitti, lors d’un séjour toulousain en compagnie de Charles VI, rapporte une rumeur selon laquelle Charlemagne « envoyait toutes les saintes reliques qu’il pouvait trouver à Toulouse », dont les corps de saint Jacques et de cinq autres apôtres (Simon, Jude, Jacques le mineur, Philippe et Barnabé).

Pour en savoir plus, ici.