Archives par mot-clé : histoire moderne

Appel à communications – Colloque international “Ce que compter veut dire en situation impériale et coloniale”

Lieu : Paris-Bercy

Date : 19-20 décembre 2024

Date limite pour soumettre une proposition : 20 juin 2024

Ce colloque entend ouvrir à nouveaux frais le dossier des approches comptables et statistiques produites en contexte impérial et colonial (cartes thématiques, enquêtes, séries statistiques etc.) pour en tirer toutes les informations qu’elles sont susceptibles de fournir sur les sociétés et les situations qu’elles sont censées éclairer. En tenant compte des nombreux acquis historiographiques, des critiques des différents éléments chiffrés utilisés, de leurs visées racialistes et normatives, il s’agit autant de s’intéresser aux conditions de leur production, qu’elles soient visibles (enquêteurs) ou invisibles (interprètes, élites villageoises), que d’analyser les réactions à leur production, à leur diffusion ou de préciser les attentes des commanditaires et les usages auxquels ils donnent lieu. Le colloque entend favoriser le croisement des échelles mobilisées par les différents supports de ces éléments comptables, partant des individus et jusqu’aux relations entre les administrations ou les entreprises coloniales et la Métropole.

Plus d’informations ici.

Appel à communications – Université d’automne de l’homosexualité

Date : 10-12 octobre 2024

Lieu : Nice

Date limite pour soumettre une proposition : 31 mai 2024

Organisée par l’association S2H – Société d’Histoire de l’Homosexualité

Présidée par Ghislain Graziani – Docteur en Histoire contemporaine (Université Paris-Cité/Università di Bologna)

« Etudes sur l’homosexualité »

Appel à communications

***

L’association S2H organise la première édition de l’Université d’Automne de l’Homosexualité du 10 au 12 octobre 2024 à Nice. Fondée en novembre 2023, l’association a notamment pour but de promouvoir les études et les recherches scientifiques liées à l’histoire de l’homosexualité.

Dans cette optique, l’association se propose d’organiser un évènement scientifique ayant pour thème les « Etudes sur l’homosexualité » ouvert à toutes les jeunes chercheuses et chercheurs, doctorantes et doctorants, post-doctorantes et post-doctorants, travaillant sur ce thème et ce quels que soient leur champ disciplinaire, leur période historique, leur aire géographique ou culturelle, permettant ainsi dès cette première édition de rassembler le plus grand nombre et la plus grande diversité. Ainsi comme un appel à varia nous souhaitons offrir à chacune et chacun la possibilité d’exposer ses problématiques et ses travaux ayant avant tout pour ambition de favoriser la visibilité de ces recherches.

***

Notre démarche vise à renforcer les recherches sur le thème de l’homosexualité et à créer un pôle de référence pour les chercheuses et chercheurs leur offrant ainsi un espace d’expression, de dialogue et de liberté. Notre ambition est de contribuer au décloisonnement d’un objet d’étude pluriel qui, en dépit d’une richesse accrue au sein des études de genre et sur la sexualité en France, semble, dans une large mesure, y demeurer périphérique et non pas central. Notre réflexion s’inscrit donc dans une appréhension multidimensionnelle des discours, des pratiques et des représentations dans toute leur diversité telle qu’elle se manifeste dans de nombreux travaux récents.

Dans cette optique, c’est un dialogue résolument pluridisciplinaire que nous souhaitons instaurer ; en conviant toutes les disciplines qui se sont de près ou de loin penchées sur le thème que nous avons privilégié. Ainsi, la mobilisation et la diversité d’approches méthodologiques ne pourront s’avérer qu’enrichissantes.

Nous souhaitons que cet objet d’étude de tout évidence multiple continue à profiter d’un élargissement – théorique et empirique – tout aussi multiple : en termes de méthodologie, en terme d’aires géographiques et culturelles, en termes de périodes historiques. Dans le contexte actuel, notre volonté de promouvoir ce thème de recherche dans une démarche pluridisciplinaire s’apparente à une forme de résistance. Il nous paraît en effet essentiel, au travers de cette Université d’automne, de défendre les études de genre, les études liées aux sexualités, de participer à leur diffusion, de mettre en avant le travail de jeunes chercheuses et chercheurs et d’affirmer la légitimité de ces études.

Pour ce faire, nous souhaitons créer les conditions d’un réel rendez-vous scientifique ouvert sur la société et ayant pour but de combler un manque. Nous avons en effet constaté que les jeunes chercheuses et chercheurs travaillant sur les études liées aux sexualités, aux identités de sexe ou au genre ont souvent le sentiment d’être isolés. Nous avons donc pour ambition de les rassembler et de leur ouvrir un espace dédié permettant de confronter leurs méthodes et leurs pratiques scientifiques et de créer une émulation intellectuelle.

Nous voulons, au travers de cette Université d’automne, engager un mouvement qui a pour but de fédérer autour d’un rendez-vous scientifique annuel les jeunes chercheuses et chercheurs.

Les propositions de communication (300-500 mots) ainsi qu’une courte notice biographique devront être envoyées au plus tard le vendredi 31 mai 2024 (inclus) par courriel au format .pdf à l’adresse suivante : universiteautomnehomosexualite@outlook.com

Appel à article – Notices pour une encyclopédie de l’histoire de l’Eglise

Ouvrage : Dictionnaire d’histoire et de géographie ecclésiastiques

Université : UCLouvain, KU Leuven (Belgique)

Date limite pour soumettre un article : 1er septembre 2024

Les éditeurs du Dictionnaire d’histoire et de géographie ecclésiastiques recherchent des notices pour leur prochain fascicule.

Cette encyclopédie réputée d’histoire de l’Église, commencée par Alfred Baudrillart en 1909 et actuellement gérée par l’UCLouvain et la KU Leuven en Belgique, publie des notices sur des personnes, des institutions, des phénomènes et des lieux liés à l’histoire du christianisme dans des fascicules imprimés réguliers ; toutes les notices apparaissent également sur la plateforme en ligne de notre éditeur, Brepolis.

Les éditeurs recherchent actuellement des notices pour le prochain fascicule. Les articles doivent fournir des introductions faisant autorité sur le sujet traité, mêlant à la fois des informations factuelles et un résumé du status quaestionis historiographique, et doivent inclure une bibliographie. Ils peuvent être rédigés en français ou en anglais ; la date limite est fixée au 1er septembre 2024. Le nombre de mots est à convenir avec les éditeurs en fonction du sujet.

Le DHGE est une source d’information fiable dans le monde universitaire. Publier dans cette ressource historique signifie partager votre expertise avec un public mondial et ajouter votre nom à notre liste d’anciens auteurs, qui comprend David Knowles, Hubert Jedin, Michel de Certeau et Marie-Dominique Chenu.

Plus d’informations ici

Bourse de recherche – Doctorant.e FNS, histoire de l’art, avec composante littérature française et/ou comparée (XVe-XVIIe)

Lieu : Université de Lausanne, Suisse

Durée : 1 an, renouvelable une fois pour 3 ans

Date limite de candidature : 1er mai 2024

Niveau requis : Master ès lettres, spécialité histoire de l’art et/ou littérature française et/ou littérature comparée, spécialités Moyen Âge ou Renaissance ou Première Modernité (XVe-XVIIe siècle)

Financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique, le projet Sinergia Capturing the Present in Northwestern Europe (1348-1648). A Cultural History of Present before the Age of Presentism étudie la manière dont le concept de « présent » a été perçu et vécu en Europe du Nord-Ouest durant la période allant du Moyen Âge à la première modernité. Cet espace géographique, qui englobe les Pays-Bas, l’ouest de l’Empire germanique, le nord de la France et le sud de l’Angleterre, a connu durant cette période d’importants changements, aussi bien dans les domaines de la politique, de l’économie, de la religion que dans celui des arts. Caractérisée par la coexistence de divers systèmes politiques et de plusieurs langues, par un développement urbain particulièrement marqué et par des conditions de vie à l’évolution rapide, cette région offre un contexte historique singulier, qui diffère de la Renaissance telle qu’elle est traditionnellement dépeinte.
Le projet Capturing the Present rassemble une quinzaine de chercheuses et chercheurs des universités de Neuchâtel, Lausanne et Lille, dont 6 doctorant·es et 3 post-doctorant·es. L’équipe est soutenue par un réseau international d’experts et expertes dans les disciplines suivantes : histoire, histoire de l’art et de la littérature, linguistique, media studies, anthropologie et sciences politiques. Il vise à montrer comment les discours et les images ont façonné les perceptions que les hommes et les femmes d’alors avaient de leur propre époque ; comment les événements contemporains étaient représentés et interprétés ; comment, enfin, les nouvelles idées ainsi que les changements environnementaux, politiques et sociétaux étaient perçus.

Plus d’informations ici

Appel à articles – Circé. Histoire, savoirs, sociétés (VARIA)

Le comité éditorial de la revue Circé. Histoire, savoirs, sociétés est heureux de faire paraître aujourd’hui son appel à contributions pour son prochain numéro (n° 18). Créée et animée par de jeunes chercheurs, la revue leur est particulièrement destinée. Elle privilégie la publication d’articles issus des premières années de recherche, c’est-à-dire après une soutenance d’un mémoire de Master 2, pendant la préparation d’un doctorat, ou après la soutenance d’une thèse.

Modalités de soumission

Les auteurs pourront faire parvenir une première version de leur article sous format électronique, en fichier attaché (format .doc de préférence), à l’adresse suivante : larevuecirce@gmail.com avant le 30 juin 2024.

Elle sera accompagnée d’un abstract (500 à 1 000 signes, espaces compris) ainsi que de 5 mots-clés et d’une courte notice biographique (700 signes maximum, espaces compris) qui précisera notamment les fonctions officielles, les principaux objets de recherches et l’adresse électronique de l’auteur. Il est recommandé aux auteurs de fournir un article entre 30 000 et 60 000 signes (ce décompte prenant en compte les notes de bas de page). Les normes éditoriales à suivre sont celles indiquées dans la charte éditoriale de Circé consultable sur le site de la revue.

Processus éditorial :

Après une première relecture en interne effectuée par les éditeurs de la revue puis de premiers échanges avec les auteurs, chaque article anonymisé est soumis à la relecture en double aveugle de chercheurs, spécialistes des thématiques concernées. Ils sont choisis soit parmi les membres du comité scientifique de Circé, soit contactés personnellement par les éditeurs en charge de l’article.

Comité scientifique :

Anne-Claude AMBROISE-RENDU, Professeure des universités en histoire contemporaine | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Susan BADDELEY, Professeure en civilisation britannique et langue anglaise | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Delphine CARRANGEOT, Maître de conférences en histoire moderne | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Pierre CHASTANG, Professeur en histoire médiévale | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Anaïs FLÉCHET, Maître de conférences en histoire contemporaine | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Lampros FLITOURIS, Maître de conférences en histoire européenne | Université d’Ioánnina

Corinne FRANÇOIS-DENÈVE, Professeure des universités en littérature comparée | Université de Haute-Alsace

Pauline LEMAIGRE GAFFIER, Maître de conférences en histoire moderne | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Caroline MOINE, Professeure des universités en histoire contemporaine | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Jean-Yves MOLLIER, Professeur émérite en histoire contemporaine | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Vincent PUECH, Maître de conférences en histoire ancienne | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Anne ROCHEBOUET, Maître de conférences en littérature médiévale | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Evelyne SAMAMA, Professeure des universités en histoire ancienne | Université Versailles de Saint-Quentin-en-Yvelines

Jean-Claude YON, Directeur d’études | École Pratique des Hautes Études

Alessia ZAMBON, Maître de conférences en histoire des arts et patrimoines | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Appel à communications – 12e école d’été d’histoire économique : “Les économies de la nature aux époques médiévales et moderne”

La 12e école d’été d’histoire économique se réunira à Suse (Piémont, Italie) les 26, 27 et 28 août 2024.

Date limite de candidature : 1er mai 2024.

Elle aura pour thème « Les économies de la nature aux époques médiévale et moderne ». Cette thématique permettra de poursuivre et d’approfondir celles qui ont été développées les années précédentes (la valeur des choses, la pauvreté, les biens communs, les moyens de paiement, la qualité, l’organisation du travail, les écritures de l’économie, entreprendre, la circulation des savoirs, le risque, les espaces du commerce).

Plus d’informations ici.

Prix de thèse de la Société Française d’Histoire Urbaine (SFHU) 2024

Candidatures jusqu’au 14 juillet 2024

La Société française d’histoire urbaine (SFHU) ouvre, pour sa 14e session, un concours de thèses qui s’adresse aux jeunes docteur.es en histoire urbaine, ayant soutenu leur thèse durant l’année civile 2023.

Par cette initiative, dotée d’un prix de 2 000 euros, la SFHU vise à encourager de jeunes chercheurs.ses et à favoriser la plus large diffusion possible de leurs travaux.

Le jury peut aussi attribuer un prix spécial doté de 1 000 euros.

Sont recevables toutes les thèses qui abordent le fait urbain dans son historicité, quels que soient la période, l’espace et la discipline académique (histoire, droit, urbanisme, architecture, histoire de l’art…) concernés.

Date limite des candidatures : dimanche 14 juillet 2024 minuit (CET).

Appel à communication – Le personnel d’Inquisition au service du Saint-Office

Lieu : Université Paul-Valéry, Montpellier (site Saint Charles)

Dates : 28-29 novembre 2024

Date limite pour candidater : 30 juin 2024

Notre projet vise à interroger le pouvoir inquisitorial, abordé à travers le rôle politique et social joué par tous ceux qui gravitaient autour des tribunaux en tant qu’acteurs politiques insérés dans des dynamiques sociales complexes. Notre intérêt n’est pas tant d’étudier tel ou tel aspect de l’histoire de l’Inquisition que d’apporter un éclairage nouveau sur le fonctionnement de l’institution dans son action concrète à l’échelle régionale, à partir de l’étude des personnels des tribunaux de district, puisque ce sont eux qui décidaient de la politique à appliquer pour mener à bien leur mission d’éradication de l’hérésie en fonction du degré d’enracinement local de l’institution et de ses relations avec d’autres pouvoirs.

Plus d’informations ici

ResEFE : Appel à candidatures pour quatre contrats doctoraux 2024-2027

Date limite de candidature : 5 mai 2024

Dans le cadre du soutien apporté aux actions de coopération internationale, le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche (MESR) et le Réseau des Écoles françaises à l’étranger (EFE) ont le plaisir de vous annoncer l’ouverture de l’appel à candidatures aux contrats doctoraux du Réseau des EFE.

Cette année, 4 contrats sont ouverts, portés par l’École française d’Athènes, l’École française de Rome, l’Institut français d’Archéologie orientale du Caire et la Casa de Velázquez (École des hautes études hispaniques et ibériques).

Les dossiers de candidatures devront parvenir directement à celle des EFE concernée, sous forme d’un document au format pdf comprenant :
– un projet de thèse de cinq pages au maximum ;
– le CV du candidat pressenti pour entreprendre cette recherche ;
– une lettre de présentation du ou des directeur(s) de thèse pressenti(s) ;
– l’avis du directeur de l’École doctorale.

Les détails et procédures de dépôt des candidatures peuvent être consultés sur les sites
respectifs :
– École française d’Athènes : www.efa.gr
– École française de Rome : www.efrome.it
– Institut français d’Archéologie orientale : www.ifao.egnet.net
– Casa de Velázquez : www.casadevelazquez.org
 

Les documents de candidature pourront être envoyés jusqu’au 5 mai 2024, selon les modalités propres à chaque EFE.

Les résultats seront transmis au cours du mois de juin, avant la réunion des conseils des Écoles doctorales pour l’attribution des contrats ministériels.
 

Cette allocation vient s’ajouter au contingent dont dispose chaque École Doctorale : elle constitue donc à la fois un renforcement de l’aide aux jeunes chercheurs, un soutien à la recherche française à l’étranger et un élargissement des partenariats entre les universités françaises et les EFE. Par ailleurs, l’obtention de l’allocation n’implique pas nécessairement une résidence permanente dans le pays hôte de l’EFE (de ce fait, elle reste compatible avec, par exemple, des heures d’enseignement effectuées par le doctorant dans
son université).

Appel à communications – Journée d’études “Appartenances et altérités. La citoyenneté aux époques moderne et contemporaine”

Date : 4 juin 2024

Lieu : université Paris 1

Date limite pour soumettre une proposition : 14 avril 2024

La journée d’étude des doctorant·e·s de l’IHMC, qui aura comme titre : « Appartenances et altérités. La citoyenneté à l’époque moderne et contemporaine ».

Cette journée aura lieu le mardi 4 juin au centre Malher de l’université Paris 1, mais une visioconférence sera aussi disponible. Les contributions en visioconférence seront donc acceptées. Chaque contribution durera 20 minutes et sera suivie d’une discussion avec un·e chercheur·se du laboratoire.

Pour participer, vous pouvez envoyer une proposition comportant un titre et un bref texte de présentation (1 500 à 2 000 caractères).

Les réponses sont à transmettre avant le dimanche 14 avril à l’adresse : je-doct.ihmc@univ-paris1.fr

Plus d’informations ici.