Archives par mot-clé : histoire sociale

Appel à contribution – Les paysans et leurs animaux

Lieu : Festival d’Histoire de Montbrison

Dates : 15 au 20 novembre 2023

Date limite pour proposer une communication : 28 février 2023

Le prochain festival d’histoire de Montbrison aura lieu du 15 au 20 novembre 2023 sur le thème “les paysans et leurs animaux. Hier, aujourd’hui, demain”. Il comprendra des expositions, des cafés culturels, des visites d’exploitations agricoles, un salon du livre d’histoire. Le colloque, véritable épine dorsale du Festival, se déroulera les 16 et 17 novembre et sera consacré au même thème.

Les rapports de l’homme (le paysan, l’éleveur) avec ses animaux désormais familiers ont été profondément modifiés au fil du temps, en fonction des mouvements de population, des échanges, des occupations de territoire, des avancées techniques (modes de défrichement, de transport, d’enclosure). Pourtant ils ne font pas souvent l’objet d’une étude croisée.

Plus d’information ici

COLLOQUE – Donner et tenir sa parole

Engagements et réputations dans les sociétés françaises et européennes à l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles, colonies incluses)

Colloque international, Rennes (Université Rennes 2, campus Villejean, amphithéâtre L3)

Dates : jeudi 25 et vendredi 26 novembre 2021.

Programme et informations ici.

Ce colloque international souhaite interroger les réputations et leurs constructions au prisme de l’engagement dans les sociétés françaises, européennes et coloniales des XVIe-XVIIIe siècles. Valeur centrale de ces sociétés, la réputation, fluctuante car soumise aux aléas des rumeurs voire des calomnies, permet ainsi aux individus de contracter des engagements. Que ces engagements soient scellés par la parole, par l’honneur donné, ou par le crédit conféré, ces formes de réputation sont utilisées comme autant de garanties pour s’assurer que la promesse sera tenue. A l’inverse, tenir ses engagements permet de construire et soutenir sa réputation. Ce colloque sera donc l’occasion de se pencher sur des phénomènes et des notions (notamment celles de crédit et d’honneur) inscrites dans des historiographies différentes, mais dont les usages invitent à envisager de concert. Ces mécanismes n’étant pas réductibles à la seule société française, les approches transnationales ou comparatistes sont évidemment bienvenues. Il sera aussi ouvert aux autres disciplines (droit, sociologie, économie, littérature) afin de faire converger les réflexions.