Archives par mot-clé : historiographie

Appel à contribution – Chantiers médiévaux. 56e Congrès de la Shmesp

Lieu : Albi

Dates : 22-25 mai 2025

Date limite pour candidater : 25 mai 2024

Le 56e Congrès de notre Société se tiendra à l’Université Champollion (Albi), du 22 au 25 mai 2025, sur le thème des « chantiers médiévaux« . Nous vous prions de bien vouloir trouver l’argumentaire au lien suivant : Congrès-Shmesp-2025-Albi-argumentaire

Les propositions de communication doivent être adressées au secrétariat de la SHMESP avant le 25 mai 2024, délai de rigueur, exclusivement par courrier électronique à secretariat@shmesp.fr. Elles doivent être accompagnées d’un résumé d’une page, à défaut duquel il ne sera pas possible de les prendre en compte. Le comité scientifique fera connaître d’ici fin juin les contributions retenues.

Nous rappelons que la Société ne prend pas en charge les frais des intervenants. Des bourses sont toutefois proposées aux doctorantes et doctorants, ainsi qu’aux jeunes chercheuses et chercheurs, qui interviendraient lors de ce congrès.

Les actes des congrès de le SHMESP paraissent régulièrement à l’occasion de l’Assemblée générale de l’année qui suit, grâce notamment au travail des responsables des publications. Les collègues qui proposent une communication s’engagent donc moralement à publier leur texte en le rendant dans les délais imposés par ce calendrier serré, soit le pour 1er septembre 2025, et en respectant le nombre de signes défini par les responsables des publications ainsi que les normes de la collection.

Nous encourageons vivement les jeunes chercheurs à participer à ce congrès. Les directeurs de thèses sont donc invités à informer au plus vite les doctorants susceptibles d’être intéressés.

Plus d’informations ici

Appel à articles – Les dépôts lapidaires : de précieux vestiges pour l’histoire du monument et de son decor sculpté

Revue : In Situ (Paris)

Date limite pour candidater : 15 juin 2024

Dates des résultats : 10 décembre 2024

Les dépôts lapidaires sont entendus comme des fragments d’architecture et de sculpture, déposés et rassemblés de manière à conserver un lien organique avec leur monument ou leur site d’origine. Ces dernières années, In Situ. Revue des patrimoines a ponctuellement traité le sujet des dépôts lapidaires par des articles en ligne tels que celui d’Élisabeth Portet sur « Les collections du Panthéon. Étude, inventaire et perspectives scientifiques », dans le numéro thématique sur les Ensembles mobiliers, industriels, techniques. Connaissance, protection, conservation, présentation au public (2016, no 29), ou de manière indirecte en étudiant les moulages issus des chantiers de restauration de la cathédrale Notre-Dame de Laon conservés dans le dépôt lapidaire (Caroline Dujon-Attali Ben Mayer, « Les moulages de Notre-Dame de Laon : une découverte récente », Le moulage. Pratiques historiques et regards contemporainsIn Situ, 2016, no 28)

À l’initiative d’Arnaud Timbert, professeur d’histoire de l’art médiéval à l’université de Picardie Jules-Verne, une journée d’études a été consacrée aux dépôts lapidaires associés à des édifices médiévaux de Picardie (université d’Amiens, 2006). Elle a été suivie de deux autres journées d’études organisées par Delphine Hanquiez sur les dépôts lapidaires du nord de la France (INHA, 2008) et sur les collections lapidaires de la Flandre, de l’Artois et du Cambrésis (université d’Artois, 2019). Toutes ces rencontres ont fait l’objet d’une publication1

Ces travaux ainsi que plusieurs monographies récentes d’édifices ont mis en exergue l’intérêt scientifique et patrimonial des dépôts lapidaires pour l’histoire de l’architecture et l’histoire de la conservation-restauration. « La prise en compte des pièces déposées pour la compréhension et la restitution en trois dimensions d’un édifice disparu ou de ses états anciens apparaît aujourd’hui comme une étape essentielle de la recherche scientifique. Leur conservation s’impose aussi comme une nécessité du point de vue patrimonial, afin qu’elles puissent servir à nouveau de référence aux restaurations futures2. »

Dans la lignée des actions menées par Léon Pressouyre dans les années 1970 en vue d’assurer la protection au titre des monuments historiques des fragments, les inventaires pièce à pièce des dépôts lapidaires (comme à Amiens, Arras, Beauport, Beauvais, Besançon, Châlons-en-Champagne, Chartres, Cluny, Creil, Jumièges, Lille, Meaux, Noyon, Reims, Rue, Saint-Denis, Saint-Guilhem-le-Désert, Saint-Leu-d’Esserent, Saint-Omer, Saint-Quentin, Senlis, Soissons, Tours, Vaucelles…) ont été menés et poursuivis. Ils révèlent les avancées obtenues ces dernières années grâce à des partenariats scientifiques et des synergies locales, pour l’étude, la meilleure conservation et valorisation.

Ce sujet qui prend de nombreuses formes appelle un état des lieux des travaux en cours et une réflexion sur la mise en commun des approches des différents secteurs (monuments historiques, archéologie, musées, parcs et jardins) pour définir des pistes d’actions et renouveler, le cas échéant, la prise en compte de ces biens culturels particuliers qui se situent à l’intersection des domaines immobiliers et mobiliers.

Plus d’informations ici

Appel à article – Notices pour une encyclopédie de l’histoire de l’Eglise

Ouvrage : Dictionnaire d’histoire et de géographie ecclésiastiques

Université : UCLouvain, KU Leuven (Belgique)

Date limite pour soumettre un article : 1er septembre 2024

Les éditeurs du Dictionnaire d’histoire et de géographie ecclésiastiques recherchent des notices pour leur prochain fascicule.

Cette encyclopédie réputée d’histoire de l’Église, commencée par Alfred Baudrillart en 1909 et actuellement gérée par l’UCLouvain et la KU Leuven en Belgique, publie des notices sur des personnes, des institutions, des phénomènes et des lieux liés à l’histoire du christianisme dans des fascicules imprimés réguliers ; toutes les notices apparaissent également sur la plateforme en ligne de notre éditeur, Brepolis.

Les éditeurs recherchent actuellement des notices pour le prochain fascicule. Les articles doivent fournir des introductions faisant autorité sur le sujet traité, mêlant à la fois des informations factuelles et un résumé du status quaestionis historiographique, et doivent inclure une bibliographie. Ils peuvent être rédigés en français ou en anglais ; la date limite est fixée au 1er septembre 2024. Le nombre de mots est à convenir avec les éditeurs en fonction du sujet.

Le DHGE est une source d’information fiable dans le monde universitaire. Publier dans cette ressource historique signifie partager votre expertise avec un public mondial et ajouter votre nom à notre liste d’anciens auteurs, qui comprend David Knowles, Hubert Jedin, Michel de Certeau et Marie-Dominique Chenu.

Plus d’informations ici

Appel à communication – (In)visibilité

Lieu : Université de Lucerne, Suisse

Dates : 8-11 juillet 2025

Date limite pour candidater : 30 avril 2024

Tous les trois ans, la Société suisse d’histoire (SSH), association faîtière des historiennes et historiens suisses, organise les Journées suisses d’histoire en un lieu différent. Ce congrès, l’un des plus important de ce type en Europe, rassemble des centaines d’historiennes et historiens de Suisse et de l’étranger. Les journées suisses d’histoire offrent une tribune à tous les domaines de la discipline et invitent au dialogue aussi bien la relève scientifique que les enseignant·e·s d’histoire et les chercheur·euse·s de renommée internationale.

Plus d’information ici

Appel à communication – Animal, animalité, bestialité dans les images médiévales

Lieu : Paris, INHA

Date : 13 juin 2024

Date limite pour candidater : 8 mars 2024

Comment les images médiévales traduisent-elles la place de l’animal dans le monde créé, son inscription dans la nature et les liens qui l’unissent à l’homme ? À quelles conceptions du monde renvoie la figuration en s’attachant aux animaux et à l’animal en général ? À partir d’études de cas qui s’attacheront à mettre en évidence leur méthodologie, les interventions de cette journée interrogeront les notions de vivant, d’animal, d’animalité, de bestialité dans les cultures visuelles du Ve au XVe siècle (mondes occidentaux et orientaux).

Plus d’informations ici

Appel à communication – Templiers et templarisme : raisons et déraisons d’un mythe

Lieu : Centre de congrès de l’Aube, Troyes

Dates : 15-17 octobre 2025

Date limite pour candidater : 15 juin 2024

Depuis sa dissolution au début du XIVe siècle, l’Ordre du Temple n’a cessé de fasciner, et a petit à petit trouvé une place particulière dans les imaginaires collectifs. Les tropes à la fois parallèles et complémentaires du « trésor des Templiers », de la « malédiction des Templiers » et du « savoir ésotérique secret des Templiers » sont en permanence convoqués, réinventés, réécrits dans des œuvres très variées. Ce sont ces usages pluriels, enchevêtrés, complexes par la diversité des formes et des acteurs qu’ils mobilisent, que nous nous proposons d’étudier.

Plus d’informations ici

Appel à article- “Práticas da História”. Journal on Theory, Historiography and Uses of the Past – Permanent call for submissions

Revue : Práticas da História

Práticas da História is an open-access, bi-annual online academic journal, and it is looking to publish original articles, bibliographical essays, interviews, and book reviews on the subject matters of historical theory, historiography, methodology, and the uses of the past. We encourage submissions in Portuguese, English, French, or Spanish. The journal attaches equal importance to research relating the practice of history with other domains of the humanities and to works debating history in the context of the social sciences. While we find ourselves in the disciplinary field of history, we do aspire to question the boundaries of the field. It is our goal to promote interdisciplinarity and multidisciplinarity.

Plus d’informations ici

Appel à contribution – Public History in European Historical Perspectives

Lieu : Université de Luxembourg, Luxembourg

Dates : 14-15 septembre 2023

Date limite pour soumettre une contribution : 1er avril 2023

According to international literature, public history emerged as a subfield of history in the United States in the 1970s. University programs, conferences, journals, grants, and networks of public history indeed flourished in North America in the last 50 years. However, some public historical practices have existed in Europe – without bearing the name of public history – long before the institutionalization of the field in the 1970s. It is this long history of public historical practices in Europe that this international conference aims to uncover. Proposals covering a wide range of public historical practices from different time periods (including Antiquity, Middle-Ages, and pre-Modern times) are welcome. 

Plus d’information ici

Appel à contribution – What survives after death ? Parish communities and death commemoration strategies in the medieval city

Lieu : Université de Coimbra, Portugal

Dates : 10-12 juillet 2023

Date limites pour proposer une contribution : 31 janvier 2023

The International Conference COMMEMORtis – What survives after death? Parish communities and death commemoration strategies in the medieval city invites all researchers working on the medieval urban parish and studying the history of death and the economy of salvation. We also encourage the participation of historiographical analysis based on Digital Humanities. We therefore invite the submission of proposals for communications that will scrutinise late medieval urban parishes and their parishioners, taking particular notice of the beliefs and behaviour predicated upon death.

Plus d’information ici

Appel à contribution – Translatio

Lieu : Université libre de Bruxelles

Date : 31 mars 2023

Date limite pour proposer une communication : 31 janvier 2023

Souhaitant accomplir pleinement son rôle de Groupe de contact F.R.S.-FNRS, compliqué ces dernières années par la crise sanitaire, Translatio organise une journée consacrée à l’état de la recherche sur l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge en Fédération Wallonie-Bruxelles. Celle-ci se tiendra le 31 mars 2023 à l’Université libre de Bruxelles. Elle sera l’occasion de (re)découvrir les thématiques et méthodes de la recherche actuelle.

Dans cette perspective, le présent appel à communication est lancé tant aux jeunes chercheurs et chercheuses (Master diplômé·es, doctorant·es) qu’aux chercheurs et chercheuses confirmé·es émanant de toutes disciplines (histoire, archéologie, histoire de l’art, linguistique, paléoenvironnement, etc.). Les communications auront pour objet des projets de recherche individuels ou collectifs en cours ou récemment achevés. D’une durée de 20 à 25 minutes, elles pourront adopter une approche historiographique, méthodologique ou présenter les résultats d’une enquête achevée. Priorité sera accordée aux chercheurs et chercheuses issu·es de la FWB. Les propositions de communication (150 à 300 mots) sont à faire parvenir à l’adresse suivante avant le 31 janvier 2023

Plus d’information aurpès de cette adresse mail : nschroed@ulb.ac.be